Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Signature de convention entre le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la fondation FAFEDE pour l’auto-emploi et l’esprit d’entrepreneuriat des diplômés
Publié le vendredi 7 juillet 2017  |  Ministères
Auto-emploi
© Abidjan.net par PR
Auto-emploi et l’esprit d’entrepreneuriat des diplômés : Signature de convention entre le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la fondation FAFEDE
Abidjan le vendredi 7 juillet 2017. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et la Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Economique (FAFEDE) ont signé une convention de partenariat afin d’unir leurs expertises pour offrir gratuitement des formations aux étudiants de toutes les universités publiques de Côte d’Ivoire.
Comment


Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et la Fondation africaine pour l’entrepreneuriat et le développement économique (FAFEDE) ont décidé d’unir leurs expertises pour offrir gratuitement des formations aux étudiants de toutes les universités publiques de Côte d’Ivoire.
Dans cette optique, une signature de convention s’est tenue ce vendredi 7 juillet dans les locaux dudit ministère.
Ces formations à zéro franc, c’est-dire pour lesquelles les étudiants et étudiantes de TOUTES les universités de Côte d’Ivoire sur l’ensemble du territoire national ne débourseront aucun franc se feront en entrepreunariat et selon le modèle entreprendre à zéro franc (EZF).
Les sessions concernent toutes les universités publiques ivoiriennes (les six universités et l’université virtuelle) pour les étudiants en fin de cycle (Licence, Maitrise et cycle Doctoral).
On dénombre plus de 100 000 étudiants dans les différentes universités publiques et la FAFEDE formera gratuitement environ 10 000 étudiants en fin de cycle chaque année sur la manière de démarrer un projet entrepreunarial en étant encore sur les bancs (en dernière année) ou dès l’obtention de leurs diplômes et selon les différentes filières.
Pour la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Professeur Bakayoko Ly Ramata, ce partenariat répond à un besoin crucial des universités à la formation : « l’invention de solutions innovantes apparaît comme un impératif urgent pour les universités publiques de notre pays(…)Nos établissements qui se sont engagés sur la voie de la professionnalisation doivent aller plus loin en s’orientant vers l’auto-emploi » a-t-elle exhorté non sans préciser que pour y parvenir, il faudrait de la sensibilisation et la formation à l’entrepreneuriat.
Poursuivant, elle a souligné que les étudiants n’ont pas toujours le courage d’emprunter cette voie qui exige du courage et des moyens financiers, mais, a-t-elle rassuré, son partenaire du jour leurs ouvrira des perspectives inédites et prometteuses.
Le Dr Samuel Maté, président de la FAFEDE a quant à lui noté que cette signature de convention « va changer la destinée de la Côte d’Ivoire car elle permettra d’inculquer l’esprit d’entrepreneuriat et les techniques à entreprendre à zéro francs aux diplômés de toutes les universités publiques ivoiriennes et de les connecter à d’autres diplômés de la région Afrique et du reste du monde. »

Avant lui, le président de la conférence des présidents des universités publiques de Côte d’Ivoire, Pr Lazare Poamé a laissé entendre que cette convention est une belle lucarne ouverte par le Gouvernement ivoirien pour le développement de l’entrepreneuriat et l’auto-emploi dans les formations universitaires.
Il dit « accorder beaucoup d’intérêt à ces formations qui vont rendre plus compétitif et plus performant notre système d’enseignement supérieur en vue d’en faire un levier pour l’émergence de la Côte d’Ivoire. »
Notons que la première session débutera symboliquement au cours du mois de Juillet sur le campus de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.
Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique fait de l’insertion professionnelle des diplômés une priorité.
À cet effet plusieurs actions sont menées: création d’un incubateur au pôle scientifique et d’innovation de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody pour accompagner les projets professionnels des étudiants, collaboration avec le Ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique pour l’ouverture de bureau d’agences de l’emploi jeunes sur les différents campus, etc.
C’est dans ce cadre que s’inscrit ce partenariat avec la FAFEDE pour initier tous les étudiants en fin de cycle aux techniques entrepreneuriaux avec la méthode à zéro franc. Le ministère démarre avec les universités publiques en attente de l’inclusion des autres institutions sous tutelle.
La FAFEDE, Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Economique, en association avec Initiative 35-3, fait la promotion de l’entrepreneuriat à zéro franc et techniques associées. Elle enseigne comment commencer son entreprise sans financement extérieur. Le concept a été développé par le Dr Samuel Mathey et le professeur Bernard Bruno.
Commentaires


Comment