Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Atelier de renforcement des capacités des acteurs du fonds d’études: Discours du directeur de Cabinet Adama Coulibaly
Publié le jeudi 13 juillet 2017  |  Ministères
Atelier
© Ministères par DR
Atelier de présentation des activités du fonds d`études et de renforcement des capacités des principaux acteurs de la gestion du fonds
Mercredi 12 juillet 2017. Abidjan.
Comment


- Monsieur le Directeur de Cabinet Adjoint ;
- Monsieur le Chef de Cabinet ;
- Monsieur le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) ;
- Monsieur le Secrétaire Technique du Fonds d’Etudes ;
- Mesdames et Messieurs les Conseillers ;
- Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ;
- Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux et Chefs de Services ;
- Chers amis de la presse ;
- Honorables invités, Mesdames et Messieurs, tous en vos rangs, grades et qualités respectifs.

C’est avec un agréable plaisir que je prends la parole à l’ouverture du présent atelier de renforcement des capacités des acteurs du Fonds d’Etudes.
Je voudrais à l’entame de mon propos, vous saluer et exprimer toute ma gratitude à vous tous qui avez accepté de répondre à notre invitation donnant ainsi un éclat particulier à cette cérémonie.
Mes vifs remerciements s’adressent également à l’Agence Française de Développement (AFD) qui a accordé dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), un appui budgétaire de 8 milliards FCFA au Fonds d’Etudes au cours de la gestion 2016.
J’associe à ces remerciements, le Secrétariat Technique du Fonds d’Etudes pour cette initiative qui vise à faire connaitre davantage, l’important outil de développement qu’est ce fonds.
Distingués invités, Mesdames et Messieurs ;
Le Gouvernement ivoirien sous la houlette de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République, envisage de transformer la Côte d’Ivoire, en un pays émergent à l’horizon 2020.
A cet effet, plusieurs projets ont été retenus dans les PND 2012 – 2015 et PND 2016 – 2020, en raison de leurs caractères novateurs, structurants, d‘envergure et de fort impact socioéconomique.
La mise en œuvre de ces projets nécessite des études sociales, environnementales et de faisabilité qui permettent de garantir la bonne qualité des ouvrages en vue de leur contribution efficace au développement de notre pays.
C’est dans ce cadre que le Fonds d’Etude a été mis en place. Sa contribution a été véritablement importante au regard du Bilan que vient de nous faire le Conseiller MIMBA Kocounseu, SecrétairTechnique du Fonds.
Selon les données statistiques du Comité de Mobilisation des Ressources Extérieures (COMOREX), les financements sur le Fonds d’Etudes ont permis au Gouvernement de signer des accords en vue de la mobilisation de ressources extérieures de plus de 444,7 milliards FCFA auprès des bailleurs de fonds.

Mesdames et Messieurs,
Cette satisfaction en ce qui concerne les résultats des trois (03) premières années, n’occulte pas les difficultés rencontrées notamment en ce qui concerne la consommation des crédits.
Par ailleurs, malgré les études réalisées souvent à des coûts élevés, les ouvrages et les travaux ne sont pas à la hauteur des attentes du Gouvernement à cause de leur dégradation rapide.
Distingués invités, Mesdames et Messieurs,
L’importance du Fonds d’Etudes dans le processus de développement de notre pays commande que nous le renforçons en assurant son efficacité et sa pérennité. Cela passe par :
• la mise en place d’un mécanisme de régulation du rythme de consommation des crédits sur le Fonds ;
• la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation des études initiées par les différents ministères ;
• le renforcement de notre partenariat avec les bailleurs de fonds afin de bénéficier de leur appui ;
• et surtout la maîtrise par les principaux acteurs des procédures de dépenses sur le Fonds d’Etudes.
Le renforcement du dispositif du Fonds d’Etudes, la bonne compréhension du processus par tous les acteurs et le suivi évaluation des études réalisées devraient faire du fonds, un outil incontournable pour le Développement durable de notre pays.
C’est pourquoi, cet atelier de partage d’informations et de mise à niveau des bénéficiaires du Fonds d’Études, me parait justifié et à propos.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs ;
Je reste persuadé que les travaux de cet atelier aboutiront à des actions nécessaires pour améliorer la contribution du Fonds d’Etudes au dynamisme de développement de la Côte d’Ivoire.
J’invite donc l’ensemble des participants à prendre une part active aux travaux pour relever toutes les difficultés des participants afin de trouver ensemble les solutions faciles à mettre en œuvre par tous.
C’est sur ce message d’engagement que je voudrais clore mon propos, en vous souhaitant d’excellents travaux.
Sur ce, je déclare ouvert l’atelier de renforcement des capacités des acteurs du Fonds d’Etudes.
Je vous remercie pour votre aimable attention.

Adama COULIBALY
Commentaires


Comment