Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Une société propose des évacuations sanitaires à moindre coût vers la Tunisie
Publié le vendredi 21 juillet 2017  |  AIP
Comment


Abidjan - Opérant en Côte d’Ivoire depuis juillet 2016, une société propose, en partenariat avec un groupe industriel local, des évacuations sanitaires à moindre coût vers la Tunisie pour des personnes cherchant des solutions de soins à l’étranger.

La société tunisienne privée SMEDI, pour marquer le premier anniversaire de sa présence, a organisé avec son partenaire ivoirien, le groupe industriel Global leader coopération (GLC), une conférence de presse afin de signaler sa présence et permettre aux personnes dont l’état le nécessite de bénéficier de son expertise et des facilités qu’elle offre.

« L’évacuation sanitaire est une réalité certes mais il faut l’optimiser, la sécuriser et surtout la rendre moins cher », a relevé la directrice commerciale en charge du département développement des activités de SMEDI, Khemakem Olfa, présentant les différents niveaux d’intervention de son entreprise et qui rend son service unique notamment en termes de rapport qualité prix.

« SMEDI a plusieurs services en valeur ajoutée qui vont permettre l’amélioration du malade, de le soigner et de rendre son séjour plus sécuriser et améliorer les résultats. Lorsqu’un malade part pour se soigner, c’est tout un processus», a-t-elle fait comprendre.

Intervenant en qualité de responsable des évacuations sanitaires pour fonctionnaires et personnes indigentes auprès du ministère de la Santé de 2004 à 2014, Dr Nambala a témoigné de ce qu’avec SMEDI, le coût de l’évacuation sanitaire fait à peu près le 1/3 des coûts européens. Il a souligné également la facilité au niveau des formalités de déplacement du fait qu’il n’existe pas de visa entre la Tunisie et la Côte d’Ivoire et aussi le fait qu’il n’y a pas de barrière linguistique.

« Nous avons eu un cas de cancer de la prostate. En Europe, un montant de 50 000 Euros était demandé. En Tunisie il a été demandé 15 000 Euros », a témoigné pour sa par le PDG de GLC, N’Guessan Brou.

Au-delà de l’évacuation sanitaire, SMEDI entend, dans les années à venir, créer des structures sanitaires en Côte d’Ivoire et ainsi contribuer à faire du pays une destination pour les malades de la sous-région ayant besoin de soins spéciaux. La société est présente dans plusieurs Etats d’Afrique notamment au Gabon où elle a ouvert un centre d’hémodialyse en 2013 et en au Tchad où elle a bâti une polyclinique, dans la capitale N’Djaména.

(AIP)

kg/cmas

Commentaires


Comment