Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Art et Culture

VIIIe Jeux de la francophonie : stand commun des Nations Unies, de la curiosité à l’action
Publié le vendredi 28 juillet 2017  |  Nations Unies
VIIIe
© Autre presse par Nations Unies
VIIIe Jeux de la francophonie : stand commun des Nations Unies, de la curiosité à l’action
Dénommé ‘Village des partenaires’, le Palais de la Culture d’Abidjan abrite un grand site d’exposition en marge des VIIIe jeux de la francophonie. Sur le site, des espaces d’animations culturelles côtoient des stands d’expositions dont celui des Nations Unies qui suscite un grand intérêt chez les jeunes.
Comment


Dénommé ‘Village des partenaires’, le Palais de la Culture d’Abidjan abrite un grand site d’exposition en marge des VIIIe jeux de la francophonie. Sur le site, des espaces d’animations culturelles côtoient des stands d’expositions dont celui des Nations Unies qui suscite un grand intérêt chez les jeunes.

Abidjan – 26 juillet 2017 – Prospectus en main, un personnel de l’ONUSIDA explique aux jeunes les méthodes de prévention du VIH. Près de lui, un personnel du HCR, déroule un préservatif féminin et explique aux jeunes comment le porter. Soudain, Kouadio Germaine, une visiteuse du stand s’exclame ‘‘Je n’avais jamais vu un préservatif féminin !’’. La jeune fille suit attentivement les explications. ‘‘Je sais maintenant comment en faire usage’’ dit-elle en hochant la tête. Mais l’outil qui suscite le plus de curiosité chez les jeunes, au niveau du stand commun des Nations Unies, est incontestablement le jeu vidéo : « A l’Assaut du Sida ».

A l’assaut du Sida

Conçu pour contribuer au changement de comportement des jeunes et des adolescents du milieu scolaire face au VIH/sida, ce jeu en ligne, a été adapté pour les 8èmes jeux de la francophonie, en guise de pré-test avant le lancement officiel prévu fin 2017 sous l’égide des autorités de l’Education nationale. Très interactif, ce jeu met en œuvre une nouvelle forme de sensibilisation via les Nouvelles technologies de l’information et de la Communication, et permet ainsi de tester les connaissances des jeunes et adolescents des deux sexes, de les informer sur les moyens d’éviter les IST/VIH/sida et les grossesses non désirées, de donner des conseils en vue de promouvoir des comportements sains et enfin de collecter des données en vue d’orienter les stratégies de prévention ciblant les jeunes et les adolescents. « A l’Assaut du Sida », qui est très ludique, éveille la curiosité des jeunes qui se pressent vers le stand commun pour participer au jeu vidéo. ‘‘Je ne connaissais pas certaines réponses et j’ai beaucoup appris à travers ce jeu. Je vais sensibiliser mes camarades sur le virus du sida et je vais les inviter à venir découvrir ce jeu’’ déclare Kone Lacina, un jeune lycéen après sa participation au jeu.

‘‘Les jeunes ne cessent d’affluer pour participer au jeu’’ déclare un animateur du stand, M. Coulibaly Zana du Réseau des Organisations des Jeunes Leaders Africains des Nations Unies pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement en Côte d’Ivoire, avant de poursuivre, avec un brin de détermination dans la voix, ‘‘Les rassemblements de ce genre [jeux de la francophonie] suscitent souvent des comportements à risque et ce jeu est très important pour rappeler aux jeunes de prendre des mesures pour se protéger du virus du sida’’

A l’issue de sa visite du stand des Nations Unies, M. Babacar Cissé, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire a également apprécié le jeu « A l’Assaut du Sida ». ‘‘Le jeu qu’on vient de nous présenter est un outil assez intéressant pour la sensibilisation des jeunes et je me félicite de cela’’ a-t-il déclaré, avant d’ajouter ‘‘J’espère qu’on en fera un outil de dialogue et de communication pour les jeunes en Afrique, voire dans le monde. Je me réjouis de la participation des Nations Unies aux jeux de la francophonie.’’

Unis dans l’action

Coordonnée par l’ONUSIDA, la participation des Nations Unies aux 8e jeux de la francophonie, notamment à travers le stand commun, a été possible grâce aux concours de plusieurs agences du système. Par exemple, l’UNICEF a contribué à l’aménagement du stand via la fourniture de dépliants, d’affiches et d’un présentoir pour la documentation proposée par les agences. L’UNESCO a mis à disposition un téléviseur grand format, une série d’extraits vidéos diffusés en boucle et des T-shirts en complément de ceux fournis par l’ONUSIDA pour récompenser les lauréats au jeu concours « A l’assaut du sida ». Les préservatifs masculins et féminin octroyés par l’UNFPA, permettent de faire la démonstration du port correct du préservatif. Un programme tournant d’animation du stand favorise la participation de toutes les agences durant toute la durée des jeux.

L’UNFPA et l’UNICEF appuient également des activités éclatées dans la ville d’Abidjan pour intensifier la prévention du VIH/sida à l’endroit des jeunes. Ainsi en collaboration avec le Ministère en charge de la Jeunesse et l’Agence Ivoirienne de Marketing Social (AIMAS), l’UNFPA organise une caravane qui sillonne toute la ville. L’objectif étant de sensibiliser sur les IST/VIH/sida et d’offrir des services de santé de la reproduction et de dépistage. L’UNICEF soutient les Ministères en charge de la Santé et de la Jeunesse et l’ONG CASES pour la communication pour le changement de comportement (CCC), le dépistage du VIH à travers une clinique mobile et la distribution de préservatifs féminins et masculins dans les quartiers de Yopougon /FIGAYO et d’Abobo Gare/ Mairie.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. » L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de sida à l’horizon 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable.



Par le Groupe de la Communication des Nations Unies en Côte d’Ivoire


UN
Commentaires


Comment