Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Confédération africaine de tennis de table / Kaled El Salhy (président de la confédération africaine de tennis de table) : « toutes nos félicitations pour la réussite de ces viii èmes jeux de la francophonie »
Publié le samedi 29 juillet 2017  |  Ministères
Le
© Ministères par DR
Le Président de la Confédération africaine de Tennis de Table rend visite au ministre Amichia
Invité dans le cadre des 8èmes Jeux de la Francophonie, le Président de la Confédération africaine de Tennis de Table, a rendu une visite de courtoisie au Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia, à son cabinet au Plateau.
Comment


Invité dans le cadre des 8èmes Jeux de la Francophonie, le Président de la Confédération africaine de Tennis de Table, a rendu une visite de courtoisie au Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia, à son cabinet au Plateau.

Accompagné pour l’occasion de M. Mocktar Ali, Délégué au Comité national des jeux de la francophonie (CNJF), du Président de la Fédération ivoirienne de Tennis de Table, N’Zi Brou Michel et d’une forte délégation, le patron africain du tennis de table voulait à travers cette rencontre tout d’abord féliciter notre pays pour la qualité de l’organisation de ces 8èmes Jeux de la Francophonie. Raison pour laquelle, il a félicité tout le gouvernement à commencer par le Président de la République, Alassane Ouattara, pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé tout au long de cette huitaine. Cela démontre que notre continent, l’Afrique peut et sait organiser de grands évènements.

Kaled El Salhy a également mis l’accent sur la qualité de la salle mise à la disposition des compétitions de tennis de table. Une grande attention qui, en plus de leur faire plaisir, leur a mis du baume au cœur et convaincu que notre pays la Côte d’Ivoire doit abriter les prochains championnats d’Afrique Juniors et Cadets comptant pour le Championnat mondial. Pour lui, notre pays à travers cette salle s’est distingué des autres pays africains en montrant tout son intérêt pour ce sport. Le délégué du CIJF n’a pas dit mieux. En effet, il a renchéri en se disant honoré et fier du soutien et tous les égards que la Côte d’Ivoire a témoigné au monde du tennis de table. Et de transmettre toutes les félicitations de M. Sériba Mamad, le Directeur international des Jeux de la Francophonie au Ministre des Sports et des Loisirs.

Quant à François Albert Amichia, à l’instar du Chef de l’Etat, a souhaité la «bienvenu et akwaba » à toute la délégation. Il s’est dit « sensible » à cette marque de respect et d’amitié de la part de la Confédération Africaine de Tennis de Table. Pour lui, si la Côte d’Ivoire a atteint « ce niveau » d’organisation en général et en tennis de table en particulier, c’est parce que « nous avons appliqué toutes les recommandations du CIJF. Cette salle ouverte à toutes les autres disciplines est l’émanation du Chef de l’Etat dont le souhait est de privilégier toutes les disciplines sportives ».

François Albert Amichia, a partagé avec eux son optimisme quant à l’envol du tennis de table grâce à des jeunes comme Ali Kanaté qui a atteint les quarts de finale. « Aujourd’hui, le tennis de table est vu plutôt comme un loisir dans notre pays. Mais après le comportement exemplaire de notre jeune Ali Kanaté lors de ces jeux, permettra à d’autres jeunes de s’ouvrir à cet art qui est une véritable discipline sportive et pas seulement un loisir. Cela permettra également de détecter de nouveaux talents et de faire évoluer le sport ivoirien en particulier le tennis de table ». C’est pourquoi, il a lancé un appel à la Confédération : « nous comptons sur votre structure pour nous aider à faire évoluer cette discipline. »

Concernant la doléance pour l’organisation des prochains championnats d’Afrique Juniors et Cadets, le Ministère mettra en place un comité paritaire pour travailler sur ce dossier afin de le soumettre au gouvernement. « Depuis ces jeux, d’autres fédérations et confédérations veulent organiser des événements ici en Côte d’Ivoire. C’est la preuve que nous avons été à la hauteur de vos attentes. ».
Commentaires


Comment