Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ L’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires se réjouit d’une bonne moisson
Publié le lundi 31 juillet 2017  |  AIP
Comment


Abidjan - L’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires, Fodjo Kadjo Abo s’est félicité, vendredi, des résultats enregistrés par sa structure, au cours de l’année judiciaire 2016-2017, tirant les conclusions d’une bonne moisson comme les deux années précédentes.

"Je ne vais pas passer sous silence les efforts remarquables fournis par les inspecteurs généraux adjoints, les inspecteurs et l’ensemble des membres de l’inspection générale. C’est parce qu’ils se sont donnés de la peine que nous avons pu faire une bonne moisson cette année, comme les deux années précédentes", a déclaré l’inspecteur général Fodjo Kadjo, lors du traditionnel diner de clôture de l’année judiciaire, à la maison du combattant au Plateau.

Selon l’inspecteur général, cette moisson a été bonne parce que malgré les remous sociaux qui ont fortement perturbé l’inspection des services judiciaires et pénitentiaires, elle a pu honorer son programme d’activité. Et l’un des indicateurs de cette performance, précise-t-il, est le flux du courrier. Au total, 704 courriers ont été reçus dont 659 courriers ordinaires et 45 confidentiels. "L’inspection générale a expédié 1845, soit 1363 courriers ordinaires et 482 confidentiels", a-t-il comptabilisé.

Le garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé a salué l’initiative et félicité l’inspecteur général pour le travail abattu, tout en souhaitant d’excellents congés annuels à tous les agents de l’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires.

Il a également rappelé que la justice ivoirienne a besoin d’organe de contrôle et d’inspection, pas seulement pour infliger des sanctions aux auteurs des manquements mais pour les encadrer dans leurs tâches quotidiennes.

Plusieurs acteurs de la justice ivoirienne et des partenaires tels l’Union européenne, l’USAID et Projustice ont pris part à ce dîner.


bsb/fmo
Commentaires


Comment