Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les JAAD, une trouvaille géniale pour les retrouvailles entre l’Administration et les acteurs agricoles (Round up)
Publié le lundi 31 juillet 2017  |  AIP
Journées
© Ministères par DR
Journées de l`Administration Agricole Délocalisée (JAAD) 2017
Organisées du jeudi 27 au samedi 29 juillet dans la région du Sud-Comoé (Sud-Est ivoirien), les Journées de l`Administration Agricole Délocalisée (JAAD) 2017 ont porté sur « Les réformes des filières palmier à huile et hévéa, et du foncier rural ».
Comment


Abidjan – Les Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD), dont la 6ème édition qui viennent de s’achever dans la région du Sud-Comoé, constituent une initiative majeure du Ministère de l’Agriculture et du Développement rural permettant de rapprocher l’Administration centrale des producteurs.

Lancées en 2012 par le ministre Sangafowa Mamadou Coulibaly, les JAAD offrent à la tutelle une tribune pour faire la promotion de sa politique, afin de résoudre, au cas par cas, les préoccupations des producteurs des différentes régions du pays, selon leurs spécificités.

A chaque région agricole, son remède…

Selon le principe qui sous-tend les JAAD, l’Administration centrale se déplace sur une période définie n’excédant pas quatre jours, dans une ou plusieurs régions du pays, pour des échanges directs avec les producteurs, en vue de se saisir de leurs préoccupations pour trouver des solutions durables adaptées à leurs besoins.

Ainsi, la 1ère édition, organisée du 10 au 13 mai 2012 dans la région du Bas-Sassandra (Sud-Ouest), a porté sur la « Réforme de la filière café-cacao et le Foncier rural ». Un thème qui cadre bien avec cette zone, nouvelle boucle du cacao dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial avec plus de 1,5 million de tonne de fèves commercialisées et représentant plus de 40% de la part globale.

Quant à la 2ème édition, tenue du 07 au 09 novembre 2013 dans les régions du Béré, du Worodougou, du Bafing et du Kabadougou, dans le Nord-Ouest ivoirien, elle a concerné la « Réforme des filières coton-anacarde et politique de la Sécurité alimentaire ».

La 3ème édition, organisée du 15 au 19 octobre 2014, dans les régions de la Bagoué, du Tchologo et du Poro (Nord), a ouvert une lucarne sur la « Célébration de la Journée mondiale de la femme rurale » et la « Célébration de la 34ème Journée mondiale de l’Alimentation ». A cette occasion, des groupements agricoles féminins ont reçu des intrants et du matériel agricole. En outre, le ministre Sangafowa Coulibaly et ses collaborateurs ont échangé, entre autres, avec les producteurs de mangue. Spécificité agricole locale oblige, le Gouvernement a lancé les travaux de construction du barrage de Sangopari (périmètre de Moulongo, département de Ferkessédougou) et d’aménagement des périmètres amont et aval. Ce projet d’aménagement hydro-agricole permet la création de milliers d’emplois dans les secteurs de la riziculture, du maraîchage, de la pêche et d’autres cultures vivrières.

La 4ème édition des JAAD, organisée du30 juillet au 2 août 2015 dans les régions de l’Indénié-Djuablin (Est) et du Gontougo (Nord-Est) autour du thème « Les réformes du secteur agricole, bilan partiel », a été une occasion pour faire le point des activités du Conseil du café-cacao, du Conseil du Coton et de l’anacarde, du Programme national d’investissement agricole (PNIA) et de la Loi d’orientation agricole de Côte d’Ivoire (LOACI).

Pour la 5ème édition qu’a abritée du 1er au 03 décembre 2016 la région du Haut-Sassandra (Centre-Ouest) sur le thème « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi », elle s’est tenue dans un contexte où la question de changement climatique se pose avec acuité au niveau mondial.


La région du Sud-Comoé (Sud-Est) que vient d’accueillir du 27 au 29 juillet 2017 la 6ème édition a poursuivi les débats sur la « Réforme des filières hévéa, palmier à huile et le Foncier rural ». La Côte d’Ivoire a enregistré en 2016, une production record de 430.000 T de caoutchouc et de 1,8 million de tonnes d’huile de palme, deux produits phares de la région du Sud-Comoé.

Cette édition a été couplée avec la célébration de l’édition 2017 de la Journée internationale des coopératives, avec pour thème « Les coopératives agissent pour que personne ne soit laissé de côté ».

Les JAAD, une plateforme qui ne laisse aucun acteur du secteur agricole de côté

Les Journées de l’Administration Agricole Délocalisée réunissent, outre l’Administration centrale et déconcentrée avec les producteurs et les coopératives agricoles, de nombreux autres acteurs de la chaîne. Les structures sous tutelle (FIRCA, ANADER, ONDR, CNRA, Chambre nationale de l’agriculture, Conseil du café-cacao, Conseil du coton et de l’anacarde, etc.) se bousculent pour se faire mieux connaître, surtout à l’occasion de l’exposition des produits et services agricoles.

L’occasion des JAAD est belle également pour le ministre et sa délégation de visiter des unités de transformation de produits agricoles et des plantations, d’échanger avec des bénéficiaires de projets (PSAC, PASA…) et surtout, de discuter avec le corps préfectoral, les élus, les cadres et les producteurs, les coopératives. Les partenaires techniques et financiers ne sont pas en reste non plus.


Pour toutes ces raisons, les JAAD constituent une initiative salutaire dans un pays dont l’économie repose sur l’agriculture.

Les JAAD, une vision noble qu’il fallait traduire en acte

Dans sa noble vision de relance du secteur dont il a la charge, sous la férule du Premier ministre et le leadership du Président Alassane Ouattara, le ministre Sangafowa Coulibaly a remporté la palme des qualificatifs positifs lors des JAAD 2017.

« Il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut… », a lancé le 27 juillet lors de la cérémonie de clôture organisée à la salle des fêtes de la mairie d’Aboisso, l’un des intervenants issu des organisations professionnelles agricoles.

Des hommages appuyés lui ont été rendus notamment par le président du Conseil régional du Sud-Comoé, Dr Eugène Aka Aouélé et le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean Claude Brou, à la cérémonie de clôture organisée le 29 juillet 2017 au stade d’Aboisso, pris d’assaut par le monde agricole venu des quatre coins de la région du sud-Comoé.

Les réformes engagées dans le secteur agricole en Côte d’Ivoire en vue de sa relance ont permis une nette réduction de la pauvreté dans le milieu. Cet engagement est auréolé par les distinctions glanées par le pays qui vient d’être classé par le cabinet d’étude international, Havas Horizons, dans son rapport 2017, comme deuxième pays le plus valorisé par les investisseurs et en classement ex-æquo avec l’Ethiopie, premier pays agricole en Afrique.

akn/cmas
Commentaires


Comment