Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Allocution de Monsieur Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME à la cérémonie de signature de convention de financement pour l’entreprenariat féminin avec la BACI
Publié le jeudi 3 aout 2017  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de signature de convention de financement pour l’entreprenariat féminin avec la BACI
Abidjan, CRRAE-UMOA, Jeudi 03 août 2017, 10h 00, s’est tenue la cérémonie de signature de convention de financement pour l’entreprenariat féminin avec la BACI en présence de Monsieur Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME
Comment


Mesdames et Messieurs les Représentants de l’ADDCI,

Mesdames et Messieurs, les Représentants de l’UVICOCI

Mesdames et Messieurs les Représentants des Maires,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Professionnelles et des Organisations d’appui au développement,

Mesdames et Messieurs les Chefs d’entreprise,

Mesdames les responsables des mouvements et Associations de femmes,

Honorables invités,

Chers amis de la Presse,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je participe à cette cérémonie de signature de de la Convention de financement pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin avec la Banque Atlantique Côte d’Ivoire.

Je suis d’autant plus heureux car il s’agit d’une part de Financement en faveur de PME et d’autre part de lignes de Crédit destinées aux entreprises dirigées par des Femmes. Tout ceci démontre que l’Etat de côte d’Ivoire de façon transversale travaille à la promotion du genre et à l’autonomisation des Femmes. Ceci va en droite ligne avec les recommandations de la banque mondiale nous permettant à l’Etat de Côte d’Ivoire de diluer progressivement le coût d’opportunité de 6 Mds de dollars due à la disparité actuelle. Ceci me donne l’occasion de me féliciter de la présence fort distinguée des responsables des organisations féminines de promotion des Pme et du Top management de la BACI.

La vision du Président de la République SEM Alassane Ouattara est de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergeant à l’horizon 2020 avec un secteur privé qui soit le moteur de la croissance et doté d’un tissu dense des PME créatrices d’emplois qualifiés. Sous la conduite du Premier Ministre chef de gouvernement Amadou Gon Coulibaly, notre département ministériel travaille à faire de cette vision, une réalité visible pour le secteur du commerce de l’artisanat et de la promotion des PME. Le Gouvernement poursuivra donc ses efforts pour appuyer toutes les initiatives en faveur du développement des PME et de l’amélioration de la condition des femmes dans notre pays.


Je tiens ensuite, à saluer la présence de Monsieur le Directeur Général de la BACI, filiale de la Banque Centrale Populaire du Maroc, notre partenaire privilégié dans le cadre de ce projet dédié aux femmes entrepreneures. Toutes mes félicitations à Monsieur Arsène Coulibaly pour sa récente nomination à la tête de cette importante banque du paysage financier du pays.

Je voudrais, à travers la BACI, saluer les hauts dirigeants du Groupe Banque Populaire ainsi que l’exemplarité et le dynamisme de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Maroc.

Je tiens enfin à saluer et à féliciter les femmes de Côte d’Ivoire pour leur mobilisation de ce matin, signe de leur adhésion au projet que le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME initie à leur intention.

Honorables invités
Mesdames et Messieurs,

L’entreprise, et partant le secteur privé, constitue le socle des économies modernes. Elle en assure le dynamisme et le développement.

L’expérience des pays émergents d’Asie montre à l’évidence que c’est autour d’un réseau dense de PME, que se sont construites les puissantes économies qui relèvent chaque jour de nouveaux défis en termes de croissance et de performance.

Si pour naître, croître, et gagner en compétitivité, l’entreprise a besoin d’un cadre institutionnel incitatif, d’un environnement sociopolitique favorable, il n’en demeure pas moins qu’à la base de toute entreprise, se trouve un entrepreneur, une personne qui décide d’entreprendre et de relever les défis inhérents à toute initiative privée.



A ce propos, il convient de souligner que l’un des problèmes majeurs aujourd’hui, reste la question de l’accès aux financements, comme l’a si bien diagnostiqué la Stratégie de Développement des PME, dans le cadre plus global de la promotion des PME. Ce problème se pose avec plus d’acuité quand il s’agit particulièrement des femmes, malgré leur dynamisme et leur sérieux dans leurs activités économiques.

C’est pour contribuer à trouver des solutions à cette problématique que notre Département a initié ce projet.

Ainsi, la cérémonie qui nous réunit ici revêt un caractère particulier. En effet, il s’agit pour nous de permettre à un potentiel de 2000 femmes d’avoir accès au crédit bancaire pour un montant global de 5 milliards de FCFA à des conditions plus compétitives que celles offertes dans le marché.

Cependant, l’accès aux financements n’est que "la face visible de l’iceberg". En effet, dans bien des cas, les PME sont confrontées à des problèmes plus profonds. C’est pourquoi, au-delà de cette convention, notre Département Ministériel s’emploie à trouver des solutions plus durables, telles que l’accompagnement des futures bénéficiaires en termes d’assistance et de formation. Les structures d’accompagnement devront donc jouer un rôle important dans ce dispositif.

D’autres instruments ou structures en cours de finalisation tels que le Fonds de Garantie, l’Incubateur d’Abidjan ou encore l’Agence Côte d’Ivoire PME et les avantages sociaux et fiscaux du statut de l’entreprenant viendront consolider l’écosystème dans lequel évolueront les PME au cours des prochains mois. La mise à disposition de ce financement constitue un des maillons de l’axe 1 de notre stratégie de promotion des PME.

Je puis vous assurer, que nous prendrons toutes les dispositions, pour respecter les engagements tels que prescrits dans la présente convention, afin de sceller un partenariat durable avec la banque.

Nous encourageons par conséquent, les bénéficiaires des facilités bancaires à en faire un bon usage et à rembourser à bonne date les crédits empruntés. Ainsi, le maximum de Femmes entrepreneurs pourra en bénéficier afin que le partenariat soit gagnant-gagnant pour toutes les parties et soit cité en exemple.
Telle est la clé du succès de ce projet, si nous voulons le renouveler et le perpétuer.

Mesdames et Messieurs,
C’est sur cette note d’espoir que je voudrais clore mon propos en vous invitant non seulement à diffuser les termes de la présente dans vos différentes organisations, mais aussi à déposer dès maintenant vos dossiers bien ficelés auprès du point focal du ministère qui vous a été désigné à cette effet. C’est donc une opportunité que notre ministère vous offre à travers ce partenariat avec la BACI et ce, dans le cadre de la coopération Ivoiro-Marocaine.

Je vous remercie.
Commentaires


Comment