Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une association de « famille de détenus d’opinion » de Côte d’Ivoire demande la libération de leurs parents
Publié le lundi 7 aout 2017  |  Abidjan.net
Droits
© Abidjan.net par PR
Droits de l`homme : Conférence de presse de l`Association des Femmes et Familles de Détenu d’Opinion (AFFDO-CI)
Abidjan le 05 août 2017. l`Association des Femmes et Familles de Détenu d’Opinion (AFFDO-CI) a tenu une conférence de presse ce samedi en vue de plaider pour une amnistie des prisonniers d`opinion.
Comment


La présidente de l’association des femmes et familles de détenus d’opinion de Côte d’Ivoire (l’AFFDO-Ci), Désirée Douati a annoncé au cours d’une conférence de presse, le samedi dernier, que 316 personnes étaient détenues dans les prisons et à la direction de la surveillance du territoire (DST) jusqu’au lundi 31 juillet.

«Cela fait six ans qu’ils subissent le martyr de la répression orchestrée par les tenants du pouvoir», a-t-elle précisé.

Elle a expliqué, en outre que, ces civils ou militaires détenus arbitrairement seraient arrêtés à cause de leur proximité avec l’ancien régime.

La présidente de l’AFFDO-Ci a aussi révélé que 75 nouvelles familles sont à la recherche de leurs parents. Ces personnes enlevées nuitamment à leur domicile ou sur les lieux de travail seraient introuvables depuis plus d’une semaine, a-t-elle poursuivi.

La déclaration de la présidente a été suivie du témoignage de certaines familles dont les parents incarcérés sans jugement sont décédés en prison.

Au moment où la Côte d’Ivoire s’apprête pour la célébration de son 57e anniversaire de sa fête de l’indépendance, l’Association des femmes et familles de détenus d’opinion demande au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, dans un plaidoyer fait au cours d’une conférence de presse ce samedi 05 aout à Abidjan, de prendre une loi d’amnistie en vue de la libération de ces derniers.

Atapointe
Commentaires


Comment