Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les étudiants de Daloa manifestent pour la réouverture de l’université et d’autres revendications
Publié le mercredi 16 aout 2017  |  AIP
Manifestation
© APA par Amah SALIOU
Manifestation des étudiants à l’université de Cocody pour la réhabilitation des cités universitaires
Abidjan (Côte d’Ivoire) - Plusieurs centaines d’étudiants ont manifesté, mercredi, dans l’enceinte de l’Université Félix-Houphouët-Boigny de Cocody, la plus grande université publique du pays à l’Est d’Abidjan pour réclamer la réhabilitation et la réouverture des cités universitaires, a constaté APA sur place.
Comment


Daloa – Les étudiants de l’Université de Daloa, ont organisé mercredi, une marche pacifique dans les artères principales de la ville de la Cité des Antilopes et devant la préfecture pour revendiquer la reprise des cours interrompus depuis près de deux mois et d’autres revendications académiques.

A la préfecture de Daloa, où ils ont lu une motion de protestation de cette marche, le porte-parole des étudiants, Oula Aristides, au nom du Bureau exécutif national (BEN), a indiqué qu’ils réclament la construction, la réhabilitation et l’ouverture des cités Universitaires et des moyens de transport pour l’université de Man.

Il a, par ailleurs, déploré l’arrêt des travaux de construction de la cité universitaire de Korhogo depuis cinq mois, la non construction d’une cité de 2000 lits à l’université de Daloa et l’abandon de certaines résidences universitaires notamment celles d’Abobo, Williamsville, Adjamé 220 logement, Port-Bouët et Vridi Cité qui n’ont jamais connu de travaux de réhabilitation.

Spécifiquement à l’université de Daloa, cette motion exige « la couverture wifi, l’équipement des laboratoires et salles spécialisées, l’ouverture des bibliothèques, la révision de l’orientation des nouveaux bacheliers, la construction d’infrastructures et la révision et l’uniformisation des maquettes pédagogiques ».

A ces préoccupations, le secrétaire général 2 de préfecture de Daloa, Glao Alexandre a dit avoir pris acte de cette marche pacifique et invité les étudiants au calme. S’engageant à transmettre les revendications à la hiérarchie, il a aussi rappelé que plusieurs rencontres ont été initiées par les autorités de Daloa avec l’administration de l’université et les professeurs.

apk/fmo
Commentaires


Comment