Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des pèlerins musulmans manifestent à Treichville pour réclamer leur départ à la Mecque
Publié le vendredi 25 aout 2017  |  AIP
Hadj
© Abidjan.net par Atapointe
Hadj 2016: Arrivée à Abidjan du premier vol étatique de retour de la Mecque
Mardi 20 septembre 2016. Abidjan. Les 450 premiers pèlerins ivoiriens de retour du Hadj en Arabie Saoudite ont été accueillis à l`aéroport Felix Houphouet Boigny.
Comment


Abidjan - Des centaines de pèlerins ont manifesté vendredi, à Abidjan, pour réclamer leur départ à la Mecque, en bouchant une des voies de la commune de Treichville, précisément le carrefour des palais des sports, a constaté l'AIP.

Munis de leur badges de candidats pèlerins au Hadj 2017, ils clamaient leur désarroi et leur mécontentement, arguant avoir été trompés par une agence de voyage dénommée "EIMPC", recommandée par la direction des cultes, selon des pèlerins interrogés.

" Depuis mardi, nos parents et nous sommes rassemblés à la mosquée du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville espérant décoller pour la Mecque comme promis par l'agence de voyage EIMPC mais les responsables de cette structure ne nous disent rien pendant que pour nos familles croient que nous sommes déjà en terre sainte", a affirmé un pèlerin âgé de 73 ans, Seydou Traoré, expliquant que cette nouvelle date de départ fait suite à un report de leur voyage initialement prévu le 10 août.

Les manifestants ont aussi dénoncé la malversation de ladite agence de voyage qui a enregistré 400 pèlerins alors que seulement 150 places leur ont été accordées par les autorités gouvernementales.

"Nous avons appris selon des indiscrétions que ce sont 150 pèlerins qui ont obtenu le visa pour la Mecque selon des clauses conclues entre l'agence de voyage EIMPC et le gouvernement ivoirien. Par conséquent, nous sommes victimes d'escroquerie", a déclaré le vieux Ouattara Seydou en compagnie de ces coreligionnaires.

Refusant tout remboursement, les musulmans protestants demandent au gouvernement de résoudre ce problème afin de leur permettre aussi de prendre part au Hadj, un pèlerinage que font les musulmans aux lieux saints de la ville de la Mecque en Arabie saoudite, dans le cadre de l'accomplissement du 5ème pilier de l'islam.

"Nous avons pour la plupart d'entre nous débourser au moins la somme de 3 millions de francs CFA", a révélé Ousmane Diarra, un candidat au pèlerinage. Ce coût est supérieur à celui fixé à 2 millions francs CFA par le directeur général des cultes, Messamba Bamba, lors de la cérémonie de lancement de ce voyage en terre sainte en Arabie saoudite, rappelle t on.

tg/fmo
Commentaires


Comment