Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gestion post-homologation efficace des pesticides : Atelier de renforcement des capacités des Directeurs Régionaux de l’Agriculture
Publié le dimanche 27 aout 2017  |  Abidjan.net
Gestion
© Autre presse par DR
Gestion post-homologation efficace des pesticides : Atelier de renforcement des capacités des Directeurs Régionaux de l’Agriculture
Comment


Il s’est tenu du 23 au 25 aout 2017 à Yamoussoukro, un Atelier de renforcement des capacités des Directeurs Régionaux de l’Agriculture sur la Gestion post-homologation efficace des pesticides.

Cet Atelier organisé dans le cadre des activités du Comité National de gestion des Pesticides (CNGP), avait pour objectifs de - Renforcer les capacités des Directeurs Régionaux du MINADER sur la réglementation commune aux Etats membres de la CEDEAO en matière de gestion des pesticides en général, et de la post-homologation en particulier - Communiquer sur les actions entreprises par l’Etat pour une meilleure gestion des pesticides en Côte d’Ivoire, notamment dans la lutte contre la fraude – et Partager les listes actualisées des professionnels agréés, des pesticides homologués ou autorisés et des substances actives interdites.

Il convient de rappeler que la CEDEAO et l’UEMOA ont confié, depuis 2013, un mandat au Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) pour la mise en œuvre du Règlement C/REG.3/05/2008 portant harmonisation des règles régissant l’homologation des pesticides dans l’espace CEDEAO.

Dans ce cadre, Le CILSS et l’UEMOA ont-ils signé le 07 novembre 2014, la «Convention d’appui au renforcement du dispositif sur la sécurité alimentaire, la lutte antiacridienne et la gestion des pesticides». L’objet de cette convention, dans son volet "gestion des pesticides", est de contribuer à une meilleure gestion des pesticides dans l’espace CILSS/UEMOA à travers la mise en place et la réalisation des activités des Comités Nationaux de Gestion des Pesticides (CNGP) dans 3 Etats membres, le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo.

En application de cette convention, les trois pays ont signé respectivement un premier protocole d’accord avec le CILSS en 2016. Cet appui a permis à la Côte d’Ivoire d’organiser trois activités, notamment - un atelier de validation de l’avant-projet de texte de création du CNGP par les membres du Comité Pesticides de Côte d’Ivoire, le 15 mars 2015 à la salle de réunion du 14ème étage de l’immeuble CAISTAB à Abidjan, Plateau - un atelier national d’information, de sensibilisation et de validation d’un avant-projet de Décret de création du CNGP Côte d’Ivoire par toutes les structures susceptibles d’être membres, le 15 décembre 2016 à l’Hôtel Belle Côte à Abidjan, Cocody-Riviera-Palmeraie ; la prochaine étape attendue est la signature du Décret de mise en place du CNGP de Côte d’Ivoire - un appui en carburant aux Directeurs Régionaux de l’Agriculture pour la mise en place des Comités Départementaux de lutte contre les pesticides illégaux (CDLPI), initiés par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) ; ces CDLPI sont la réplique du CNGP dans chaque Département de Côte d’Ivoire.

L’Atelier de Yamoussoukro s’inscrit dans la mis en œuvre du deuxième protocole d’accord, signé le 21 juillet 2017, portant sur outre l’atelier de renforcement des capacités des Directeurs Régionaux de l’Agriculture sur le CNGP et la Gestion post-homologation efficace des pesticides, un atelier de mise en place officielle du CNGP de Cote d’Ivoire. Ce, après la signature du Décret.

Elisée B
Commentaires


Comment