Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Tabaski au Plateau : La classe politique invitée à plus d’unité, de fraternité et de solidarité
Publié le vendredi 1 septembre 2017  |  Fraternité Matin
Tabaski
© Abidjan.net par Marc-Innoncent (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
Tabaski 2017: la prière de l`Aïd el-Kebir à la Mosquée Al Hussein de Angré
Vendredi 01 septembre 2017. Abidjan. Les musulmans de la communauté des résidences Latrille à Angré ont effectué la prière de L`Aïd el-Kebir sous la conduite de l`imam Gaoussou karamoko.
Comment


A l’instar des pays du monde, la communauté musulmane d’Abidjan-Plateau en Côte d’Ivoire a commémoré le sacrifice d’Abraham, appelé communément fête de l’Aïd-el-Kebir ou encore la Tabaski. A cette occasion, l’imam-recteur de la mosquée Salam (grande mosquée) de ladite commune, el hadj Cissé Djiguiba dans son sermon, a invité à la classe politique ivoirienne à « plus d’unité, de fraternité et de solidarité ».

« Notre environnement social est encore fragile, il faut éviter donc éviter tout ce qui peut entrainer la division. On ne peut rien obtenir dans la division et le rejet. A contrario, l’union a toujours été la force des grandes nations. Et le prophète Mohamed en a fait le socle de sa stratégie et de ces actions », a-t-il déclaré. Avant de marteler : « L’union se construit dans la solidarité. Et celle-ci doit être agissante dans tous les domaines de la vie ».

De ce fait, l’imam a réitéré son appel à l’endroit des hommes politiques en leur demandant d’une part, à s’approprier ces valeurs sus-citées, qui selon lui sont des « vertus spirituelles, humaines et sociales ». Puis, d’autres part, à « revoir le ton de leur discours dans la presse et à éviter les propos enflammés, injurieux et inutilement provocateurs ».

Pour ce qui concerne les fidèles musulmans, el hadj Cissé Djiguiba les a exhorté à « savoir obéir à Allah et à l’adorer entièrement sans rien lui associer ». Cette obéissance d’après lui, doit nécessairement tourner autour cinq piliers majeurs. A savoir : « Avoir une foi inébranlable en Allah. Faire confiance en Allah. Se confier entièrement en Allah, malgré les vicissitudes et les adversités auxquelles l’on est confronté.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment