Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: ‘’Les revenus distribués aux producteurs sont passés de 3000 milliards en 2011 à 6000 milliards FCFA en 2016’’ (Ouattara)
Publié le jeudi 7 septembre 2017  |  APA
Retour
© Présidence par DR
Retour à Abidjan du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA après un séjour en France
Jeudi 31 Août 2017, Abidjan. Retour du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA et de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, après un séjour en France
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Les revenus distribués aux producteurs ivoiriens sont passés de 3000 milliards FCFA en 2011 à près de 6000 milliards FCFA en 2016, a révélé, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, mercredi, à l’ouverture officielle à Abidjan du 7è Forum sur la révolution verte en Afrique (AGRA).

‘’Ceci est quasiment l’équivalent du budget national de l’année 2017. C’est donc en moyenne 20% du budget qui est distribué, par an, au monde paysan. C’est pour cela que l’agriculture se porte bien’’ s’est satisfait le président ivoirien.

Cependant, M. Ouattara a insisté que la transformation du secteur agricole africain requiert une volonté politique, les réformes courageuses et un financement soutenu dans la recherche des infrastructures et énergie ainsi qu’un partenariat solide.

C’est pourquoi il a salué ‘’les initiatives et contributions ‘’ des partenaires pour soutenir l’agriculture car ‘’quand l’agriculture va, le reste avance en Afrique’’, a fait remarquer le président Ouattara.

Le secteur agricole a-t-il ajouté, représente ‘’50 à 60% de la population et les besoins sont énormes pour le continent africain.C’est quand même 50 à 60% de la population. Les besoins sont énormes pour le continent africain, se chiffrant à 400 milliards USD pour les prochaines années’’, a précisé Alassane Ouattara.

Revenant sur les performances agricoles de la Côte d’Ivoire, il a indiqué que c’est un ‘’choix judicieux de notre premier président Félix Houphouët-Boigny qui dès les indépendances a fait de l’agriculture le pilier de notre économie’’.

Certes, a reconnu M. Ouattara que ces performances ont été interrompues pendant dix ans dès l’année 2000 mais ‘’ont repris depuis 2012 pour permettre à la Côte d’Ivoire de connaître une croissance économique au taux annuel de 9% ces cinq dernières années’’ grâce au dynamisme du secteur agricole.

‘’La production totale de toutes cultures confondues est passée de 16 millions de tonnes en 2011 à 24 millions de tonnes en 2016. Ce qui a permis à la Côte d’Ivoire de consolider sa place de premier producteur mondial de cacao’’ a indiqué le président ivoirien.

Avec la campagne qui s’achève à la fin de ce mois, la Côte d’Ivoire a produit 2 millions de tonnes de cacao sur une production totale mondiale de 4,7millions de tonnes.

‘’Nous demeurons le premier producteur mondial de cacao devant le Ghana avec son million de tonnes. Nous sommes, également, 1er producteur mondial d’anacarde, premier producteur mondial de la noix de cola, 1er producteur africain d’hévéa, 1er exportateur africain de l’huile de palme, 1er producteur africain de bananes dessert, 1er exportateur africain de mangues. (…) ‘’, a-t-il rappelé relevant le défi de ‘’la transformation’’ du secteur agricole africain.

L’ouverture de la 7ème édition du Forum sur la révolution verte en Afrique a marquée par les présences de la présidente du Libéria, Sirleaf Ellen Johnson, du Premier ministre togolais, des anciens chefs d’Etat nigérian Olusegun Obansajo, ghanéen John Kufuor et tanzanien Jakaya Kikwete.

HS/ls
Commentaires


Comment