Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le gouvernement ivoirien dénonce une ‘’mauvaise foi’’ dans l’affaire des fonds de souveraineté de M. Ouattara
Publié le jeudi 7 septembre 2017  |  APA
Activités
© Abidjan.net par Atapointe
Activités gouvernementales : Conseil des Ministres et de gouvernement
Mercredi 08 janvier 2014. Palais présidentiel. Le porte-parole du gouvernement M. Bruno Koné anime une conférence de presse, suite au conseil des ministres.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Une semaine après la publication du bimensuel La Lettre du Continent concernant des ‘’fonds de souveraineté’’ du président ivoirien, le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, porte-parole du gouvernement a dénoncé, mercredi soir, une ‘’mauvaise foi’’ des auteurs de ces informations ‘’diffamatoires’’ et a annoncé des poursuites si le droit de réponse ‘’n’est pas conforme aux attentes’’ du gouvernement.

Pour le porte-parole du gouvernement interrogé sur la question, au terme d’un conseil des ministres, ‘’c’est totalement faux d’affirmer que les fonds de souveraineté du chef de l’Etat s’élèvent à 342,6 milliards FCFA’’, comme l’a écrit le bimensuel.

‘’Les 342 milliards FCFA concernent une ligne de souveraineté de plusieurs institutions et non un fonds de souveraineté’’ qui lui est ‘’un ensemble de structures qui sont mis dans une ligne dénommée souveraineté’’, a expliqué le ministre Bruno Koné, relevant la ‘’mauvaise foi’’ de la Lettre du Continent.

Il a précisé que sur les 342 milliards en question, ‘’il y a des budgets qui concernent l’Assemblée nationale, le ministère de la justice, le Conseil économique, social, environnemental et culturel, la Médiature de la République. Tous ces budgets sont mis dans la ligne de souveraineté’’.

‘’Dire donc que ces 342 milliards sont utilisés par le président de la République comme il veut, c’est de la mauvaise foi (…). La comptabilité publique est identique dans tous les pays y compris dans le pays de l’organe qui a publié cette information. (…). Donc tout ce qui est dit faux à dessein donc, c’est une diffamation’’ a dit M. Koné.

Selon lui, personne n’est capable d’utiliser ‘’ aujourd’hui en Côte d’Ivoire, un budget comme il le veut y compris le chef de l’Etat’’, a-t-il insisté, ajoutant que le gouvernement va faire ‘’un droit de réponse’’, en n’excluant pas des ‘’poursuites judiciaires’’ si ce droit de réponse n’est pas ‘’conforme à nos attentes’’.

Dans son édition du 30 août dans un article intitulé ''Ouattara fait exploser les fonds souverains'', La Lettre du Continent affirmait que ‘’le Président Alassane Ouattara bénéficie, dans la plus grande discrétion, d’un fonds de souveraineté de 342,6 milliards F CFA (521 millions €), en hausse de 20 milliards par rapport à 2015''.

La présidence ivoirienne avait protesté contre ''ces informations mensongères, gravement diffamatoires et qui portent atteinte à l’honneur et à la considération’’ du Président de la République, Alassane Ouattara.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment