Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Jeux vidéo en Côte d’Ivoire- un secteur pourvoyeur d’emploi en extension
Publié le samedi 9 septembre 2017  |  Pôle Afrique
Jeux
© Autre presse par DR
Jeux vidéo en Côte d’Ivoire- un secteur pourvoyeur d’emploi en extension
Comment


Face aux potentialités d’emploi qu’offrent les jeux vidéo en Afrique, le festival, dénommé Festival de l’électronique et des jeux vidéos d’Abidjan (FEJA) a vu le jour. Ce, afin de promouvoir les jeux vidéo en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Le secteur des jeux vidéo en Côte d’Ivoire se dynamise. Pour mieux mettre en exergue les potentialités du secteur, les initiatives se prennent. Sidick Bakayoko, directeur général de « Paradise Game », a lancé ce vendredi 8 septembre à Abidjan-Cocody, le Festival de l’électronique et des jeux vidéos d’Abidjan (FEJA).

Selon l’initiateur, il s’agit du plus grand événement d’ « eSport » en Afrique . L’événement se tiendra du 11 au 12 novembre 2017 au palais de la culture d’Abidjan.

« Pour nous, il était important de créer cette marque « paradise game » pour faire la promotion du jeu vidéo en Côte d’Ivoire et en Afrique de façon générale. Le jeu vidéo est devenu en 2016 la première industrie culturelle au monde devant le cinéma et la musique. On parle de jeux vidéo à l’international, il nous fallait donc venir avec un événement énorme qui changerait la donne aussi bien localement que dans la sous région », a expliqué Sidick Bakayoko.

A l’en croire, l’industrie du jeu vidéo offre des possibilités d’emploi et de métiers divers tels que le scénariste, constructeur de jeu, éditeur, développeur, Game designer et programmeur. « Le domaine de l’industrie du jeu vidéo a énormément de potentialités d’emploi. Organiser un événement de cette taille ouvrira les yeux à cette jeunesse ivoirienne et africaine qui est en quête de nouveau métiers, de nouveaux challenges », a-t-il insisté.

Sur les impacts que peuvent avoir les jeux vidéo sur l’éducation des enfants, Sidick Bakayoko se veut rassurant : « Il y a des jeux

éducatifs qui sont propices à l’éducation des enfants ».

Selon lui, ces jeux invitent les enfants à être concentrés et à s’exercer. « Pour l’éducation des enfants ou jeunes c’est extrêmement important de passer par les jeux vidéo », a-t-il assuré. Toutefois, il a invité les parents à notamment donner un temps aux enfants pour jouer, pour éviter les débordements et également de sélectionner les types de jeu selon l’âge de leurs enfants. « C’est la raison pour laquelle nous convions les parents à ce festival », a ajouté le Directeur général de Paradise Game.

Cette première édition du FEJA sera marquée entre autres par des tournois d’ « eSports », les conférences, des ateliers sur les jeux

vidéo et le marché électronique.Concernant les tournois d’ « eSports », les présélections débuteront ce 23 septembre prochain à Playce dans la commune de Marcory. La caravane des présélections va sillonner six communes du district d’Abidjan et la ville de Yamoussoukro ainsi que six pays africains. Les personnes qui désirent y participer peuvent s’inscrire déjà sur le site du paradiseGame.net. Le lauréat recevra la somme de trois millions de FCFA et d’autre lots.

Paradise Game est une marque de l’entreprise ivoirienne Siam Technologie. Le FEJA bénéficie du soutien d’orange Côte d’Ivoire. Ce sont 50.000 visiteurs qui sont attendus à ce grand événement du numérique et du jeu vidéo.La Côte d’Ivoire compte plus de 800. 000 gamers( joueurs de jeu vidéo via mobile, ordinateurs) selon une étude menée par Paradise Game.



Gnoungo Fanta
Commentaires


Comment