Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: 540.000 tonnes de cacao broyées en 2016-2017, en hausse de 48.000 tonnes (ICCO)
Publié le lundi 11 septembre 2017  |  APA
Produits
© Autre presse par DR
Produits agricoles : encore des prisonniers dans la filière café- cacao
Comment


Quelque 540.000 tonnes de cacao ont été broyées en Côte d’Ivoire au cours de la campagne 2016-2017, soit une hausse de 48.000 tonnes, indique le bulletin statistique d’août 2017 de l’Organisation internationale du cacao (ICCO).

Les quantités broyées à l’échelle mondiale ont atteint pour la campagne cacaoyère 2016-2017 un volume de 4,282 millions de tonnes contre 4,128 millions en 2015-2016, soit une progression de 3,70%.

Les pays producteurs ont transformé 1,919 million de tonnes en 2016-2017, en hausse de 117.000 tonnes par rapport à l’année précédente. La Côte d’Ivoire, avec 540.000 tonnes (t), assure le leadership du broyage devant l’Indonésie (420.000 t), le Brésil (228.000 t), la Malaisie (220.000 t) et le Ghana (220.000 t).



Les pays importateurs, eux, totalisent un broyage de 2,362 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017 contre 2,325 millions de tonnes en 2015-2016. La trajectoire affiche une légère hausse. Cette stagnation montre que le niveau de consommation est resté quasiment stable (+37.000 t broyées).

Les stocks de fin de campagne ont connu une courbe exponentielle en 2016-2017. Ils se sont établis à 1,781 million de tonnes contre 1,410 million en 2015-2016, soit une augmentation de 371.000 tonnes dues à la surproduction à l’échelle mondiale. Cette situation a engendré la baisse des cours de plus de 40% sur le marché mondial.

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, a atteint une récolte record de 2,1 millions de tonnes pour cette campagne en cours qui s’achève fin septembre, devant le Ghana deuxième producteur mondial avec 950.000 tonnes et le Nigeria 225.000 tonnes.

Sur le continent africain, l'ICCO prévoit une hausse de 7% (25.000 t) des volumes de fèves transformés. Ils devraient être accrus en Asie notamment sur des volumes de 88.000 t (+10%). En revanche, le volume transformé ne serait que de 1% (25.000 t) en Europe et devrait fléchir de 2% (15.000 t) dans les Amériques.

PIG/ap/ls/APA
Commentaires


Comment