Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Congrès du RDR, le jour d’après, Clan-Soro, FPI-Affi et EDS réagissent
Publié le lundi 11 septembre 2017  |  Pôle Afrique
Affi
© Autre presse par DR
Affi N`guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI)
Comment


Le 3ème congrès ordinaire du Rassemblement des Républicains (RDR) a rendu son verdict ce dimanche 10 septembre à Abidjan, la capitale ivoirienne. Un nouveau bureau national a été présenté et les analyses vont déjà bon train. Pour le clan Soro, l’absence de leur leader à ce congrès est un échec pour l’organisation. Pour l’opposition, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Ce sont des milliers de militants venus de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, qui ont pris part à ce troisième congrès ordinaire du RDR. Le palais des sports de Treichville à Abidjan, a refusé du monde tant à l’ouverture qu’à la clôture du congrès. Une mobilisation totale, ou presque, car des cadres du parti, et non des moindres, ont brillé par leur absence. Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale, qui avait rejoint officiellement le RDR en 2012, a boudé le congrès. Ni lui, ni ses proches, n’ont été ébranlés par les clameurs du palais des sports de Treichville. Pour les soroïstes, la non participation de leur leader à ce congrès, est la preuve d’un profond malaise au sein du parti.

« Je trouve que ce congrès en matière de mobilisation, a atteint ses objectifs. Mais il n’a pas été l’occasion des échanges que les organisateurs avaient promis aux militants. L’absence de Guillaume Soro et de ses compagnons ex forces nouvelles, a enlevé à ce congrès, son caractère de congrès
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment