Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La première de journée de la rentrée scolaire consacrée aux formalités d’inscription
Publié le lundi 11 septembre 2017  |  AIP
Rentrée
© Abidjan.net par PR
Rentrée scolaire 2017-2018 : La ministre Kandia Camara s`assure de la reprise effectives des cours
Abidjan le 11 septembre 2017. La ministre de l`éducation nationale, de l`enseignement technique et de la formation professionnelle a visité ce lundi des établissements à Yopougon et Cocody afin de vérifier la reprise effective des cours pour cette rentrée scolaire.
Comment


Bouaké - Les écoles d’enseignement général ont rouvert effectivement leurs portes, lundi, à Bouaké, en consacrant la première journée de la rentrée scolaire à certaines formalités administratives notamment les inscriptions physiques des élèves et la distribution d’emplois du temps aux enseignants.

Dans les établissements visités tels que le lycée TSF, le collège moderne de Coco et le lycée classique, enseignants, personnel administratif et élèves ont répondu très tôt le matin au rendez-vous mais les salles de classe sont restés fermées. Cependant, au niveau des administrations de ces écoles, l’on annonce un démarrage probable des cours parallèlement aux formalités d’inscription physique à partir de mercredi.

Le proviseur du lycée TSF, Akpa Séraphin, dont la plupart des élèves ont attendu le premier jour de la rentrée pour effectuer les démarches des inscriptions physiques, a indiqué qu’un programme élaboré à cet effet sera affiché dès mardi, pour permettre aux élèves de finaliser ces démarches et suivre concomitamment les cours.

Il souligne que l’accès aux classes n’est pas subordonné aux inscriptions en prévenant les élèves qu’il n’y aura pas de justificatifs pour les retardataires qui rateront les éventuelles premières évaluations des enseignants.

Au lycée classique, l’inspecteur général assurant la fonction d’adjoint au chef d’établissement, Bléou Méa, a fait savoir qu’une organisation a été mise en place pour permettre à au moins 400 élèves de s’inscrire par jour. Il exhorte les élèves et leurs parents à se mobiliser pour la reprise.

Par ailleurs, MM. Akpa et Bléou et d’autres responsables d’établissements s’inquiètent des sureffectifs des classes au cours de cette année scolaire. A en croire M. Bléou, au niveau du lycée classique, l’effectif peut être estimé à au moins 80 élèves par classe au niveau de la seconde. Quant à M. Akpa Séraphin, il annonce le chiffre de 95 élèves par classe au niveau de la sixième.

nbf/fmo
Commentaires


Comment