Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La Côte d’Ivoire n’est pas concernée par les ouragans (SODEXAM)
Publié le mardi 12 septembre 2017  |  AIP
Comment


Abidjan - La Côte d’Ivoire n’est pas concernée par le phénomène des ouragans, assure le chef service prévision générale et météo marine, de la Société d'exploitation de développement aéroportuaire aéronautique météo (SODEXAM), Eklou Ferdinand se prononçant sur la probabilité de la survenance des ouragans en Côte d’Ivoire, lors d’une entrevue accordée mardi à l’AIP.

"La Côte d’Ivoire se trouve à proximité de l’équateur. Cette position lui permet de bénéficier d'une "force de Coriolis" (ndlr : est une force inertielle agissant perpendiculairement à la direction du mouvement d'un corps en déplacement dans un milieu) qui est "quasi nulle" (...) La Côte d’Ivoire n’est pas sur une trajectoire de cyclone, et se trouve donc véritablement épargnée de ce phénomène." a expliqué M. Eklou.

Près de l’équateur les cyclones tropicaux se forment rarement et la rotation des cellules orageuses au dessus de la mer sont rares. De plus les conditions de l'échauffement de l’eau de mer, nécessaires à la formation des cyclones tropicaux, ne sont pas réunies en Côte d’Ivoire au niveau des côtes, la température de surface de l’océan, en moyenne, n’est que de 22 à 23°C en période d’upwelling (remontée d’eau froide).

"Lorsque les cyclones vont vers les mers plus froides, ces cyclones auront tendance à mourir, parce l'alimentation des mers chaudes n'est plus disponible", a-t-il relevé soulignant toute fois, qu'il existe des basses pressions notamment des « lignes de grain » constituées d’alignements de cellules orageuses qui peuvent générer de grandes pluies et des grands vents.

Les ouragans Irma et Harvey, qui frappent respectivement la Floride et le Texas (Etats unis) depuis dimanche ainsi que les Antilles, ont provoqué des inondations catastrophiques, emporté des habitations causant d’énormes dégâts évalués à 290 milliards dollars US soit environ 1740 milliards F CFA, selon un service de météorologie Américan, note-t-on.

tad/akn/kam
Commentaires


Comment