Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Gagnoa: Une folle maltraite son bébé
Publié le vendredi 15 septembre 2017  |  Notre Voie
Comment


Dans la cité du fromager, une folle connue de tous fait subir un traitement inhumain à un enfant qu’elle porte souvent au dos. « Il m’a été donné de voir dans les environs d’une station d’essence au quartier commerce, une folle en train de se trainer sous le chaud bitume avec un bébé d’à peine un an», a témoigné Diomandé Moussa, un habitant du quartier Dioulabougou. Quand bon lui semble, elle décide de marquer un arrêt au niveau de la mairie de Gagnoa avec l’enfant mal en point pour mendier. Une fois satisfaite de l’aide financière, le cap est mis sur d’autres quartiers de la ville. Là bas, il suffit que la folle rentre en colère pour qu’elle se mette à battre le bébé qui n’a jamais eu la chance de changer de vêtements, de se mourir convenablement comme les autres enfants de son âge. Et encore moins de recevoir des soins de santé. Les femmes qui l’aperçoivent sont énormément peinées et s’interrogent sur le rôle que joue la direction régionale du ministère de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité du Goh. « Cela fait belle lurette que cette folle se promène avec ce bébé. En tant que mère, nous ressentons beaucoup de mal quand il nous arrive de la rencontrer. Le silence de la direction régionale de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité et son manque de promptitude pour arracher l’enfant à la folle mettent fortement en doute le travail qu’elle fait», a déploré Sery Christine interrogé au passage. Franck Kouassé de la direction régionale s’est défendu face aux accusations. « C’est faux de penser à un silence coupable de la direction régionale de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité face à la situation concernant la folle. Nous n’avons pas encore réagi simplement parce que les témoins de la maltraitance que la folle fait subir à l’enfant ne sont jamais venus nous saisir. Permettez-moi d’indiquer qu’avant cette folle qui fait le buzz en ce moment, il nous a été donné de sauver deux enfants des mains de leur mère atteinte des troubles psychiques au quartier soleil», a-t-il déclaré. Depuis que la polémique a commencé à gonfler, la direction régionale de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité a promis de rechercher activement la folle pour mettre la vie de l’enfant hors de danger.

Doumbia Namory
Correspondant permanent dans la région du Goh
Commentaires


Comment