Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Près de 2000 commerçants touchés par l’incendie du grand marché d’Abobo (Gon Coulibaly)
Publié le mardi 19 septembre 2017  |  APA
Incendie
© Ministères par DR
Incendie du Marché d`Abobo: Le premier ministre Gon Coulibaly apporte la compassion du gouvernement aux commercants victimes
Mardi 19 septembre 2017. Le premier ministre Gon Coulibaly à la tête d`une délégation ministérielle a apporté la compassion du gouvernement aux commercants victimes du marché d`Abobo ravagé en grande partie par un incendie dans la nuit dimanche à lundi dernier.
Comment


Quelque 2000 commerçants ont été touchés par l’incendie qui s’est déclenché dans la nuit de dimanche à lundi dernier au grand marché d’Abobo (Nord d’Abidjan), a déclaré le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly au terme d’une visite sur le site du sinistre, soulignant que cette situation est une urgence à laquelle fera face le gouvernement ivoirien.

« C’est une question d’urgence à laquelle nous allons faire face. Nous allons évaluer de manière très précise avec les services techniques de la mairie et voir s’il y’a lieu d’une réhabilitation. Mais, je pense que ce marché mérite plus qu’une réhabilitation », a estimé M. Coulibaly qui avait à ses côtés plusieurs ministres de son gouvernement dont Souleymane Diarrassouba, Sidiki Diakité, Kandia Camara, Mamadou Touré et Ramata Ly Bakayoko.

« Je suis ici au nom du président de la République et du gouvernement pour venir témoigner notre solidarité aux commerçants d’Abobo et leur dire que le gouvernement est à leurs côtés », a poursuivi le chef du gouvernement ajoutant que «cette situation, nous en mesurons pleinement l’ampleur ».

« On verra avec le service technique et le ministère du commerce de manière précise quelle est la nature des travaux à faire. Si la décision doit être de reconstruire le marché, nous en prendrons la décision avec le ministère et les autorités locales», a-t-il poursuivi.

M. Coulibaly a, par ailleurs, révélé qu’environ 2000 commerçants ont été touchés par le sinistre, soit le tiers de ceux qui occupaient le marché. «Ce marché a été construit en 1986. Aujourd’hui, il était occupé à 400% de sa capacité d’accueil au moment de sa réalisation», a-t-il expliqué se félicitant de ce que «le programme d’urgence d’un montant de 174 milliards FCFA que le président Ouattara avait défini pour Abobo était une bonne chose puisque ce programme avait déjà anticipé la question du marché central d’Abobo. Mais aussi, la construction de marchés satellites dans les sous quartiers».

Déplorant les multiples incendies dans les marchés ivoiriens ces dernières années (Bouaké- Attécoubé-Treichville-Korhogo...), le premier ministre a ’’lancé un appel’’ au ministère du commerce et aux services techniques des différentes collectivités locales afin qu’ils soient «très attentifs à la question du respect des normes». « Il a été demandé au ministère de l’intérieur d’ouvrir une enquête pour savoir ce qui s’est réellement passé avec cet incendie au grand marché d’Abobo», a conclu M. Coulibaly.

PIG/lb/ls/APA
Commentaires


Comment