Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose : La France va augmenter son taux de financement
Publié le vendredi 22 septembre 2017  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose : La France va augmenter son taux de financement
Les 12 et 15 septembre 2017 à Abidjan- Plateau. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en partenariat avec l`initiative 5%, contribution indirecte de la France au Fonds mondial a initié un atelier régional sur l`évolution des Instances de coordination nationale (ICN) en Afrique francophone.
Comment


Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en partenariat avec l’initiative 5%, contribution indirecte de la France au Fonds mondial a initié un atelier régional sur l’évolution des Instances de coordination nationale (ICN) en Afrique francophone les 12 et 15 septembre derniers à Abidjan- Plateau.

L’objectif principal de cet atelier était de présenter la nouvelle stratégie du Fonds mondial pour la période 2017-2022 élaborée suite à une vaste consultation de nombreux partenaires et acteurs partageant des objectifs communs en matière de santé globale. À en croire les initiateurs, il vise à prévoir une évolution des modalités de fonctionnement des ICN, pour une meilleure adaptation à la situation des pays. Mais aussi à clarifier le rôle et les responsabilités des ICN, leur implication dans le suivi des subventions, leur préparation à la transition et notamment leur rôle dans la mobilisation de fonds.
Au cours de cet atelier Antoine Peigney, directeur département santé de Expertise a déclaré à la presse que la France va hausser son taux de financement dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Rappelons que cet atelier régional de consultation des ICN en Afrique francophone a lieu sur financement de la France, à travers l’Initiative 5%. En s’appuyant sur la consultation de vingt-un instances de coordination nationale. Les deux premiers jours, les ateliers ont fait écho aux ateliers ayant lieu en Asie, en Afrique anglophone, en Amérique latine, aux Caraïbes et en Europe de l’Est en mettant en avant les questionnements liés au fonctionnement des ICN, au suivi stratégique et à la mise en place de programmes d’accélération de la lutte contre les pandémies.

CK
Commentaires


Comment