Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les populations d’Odienné exhortés à la collaboration pour dénoncer les violations des droits de l’homme
Publié le vendredi 22 septembre 2017  |  AIP
Comment


Odienné - La présidente nationale de la commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire, Mme Sangaré Namizata née Meïté, procédant vendredi, à l’ouverture officielle du bureau régional d'Odienné, a appelé les populations à la collaboration pour dénoncer tous les cas de violation des droits humains.

"En ouvrant le bureau régional d'Odienné aujourd’hui, pour nous c’est stratégique. Nous voulons faire connaitre les locaux par les populations pour leur permettre de fréquenter nos bureaux. Aujourd’hui, en l’absence de l’ONU-CI (Opération des nations unies en Côte d’Ivoire), c’est la commission nationale des droits de l’homme qui est mieux indiquée pour recevoir et traiter toutes les requêtes en matière de droits de l’homme", a-t-elle indiqué.

Elle a invité les responsables locaux de la commission à être à l’écoute de la population et de continuer la sensibilisation pour emmener les populations à la collaboration afin de dénoncer tous cas de violation des droits de l’homme.

Elue en octobre 2016 à la tête de la commission nationale des droits de l’homme, la commission enregistre du 1er janvier à ce jour, plus de 370 requêtes, grâce à l’installation des commissions régionales qui rapprochent ainsi la commission nationale des populations sur l’ensemble du territoire ivoirien, rappelle-t-on.


ss/fmo
Commentaires


Comment