Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Suite au 3è congrès du RDR / Ouattara Oumar, cadre républicain : « Alassane Ouattara a démontré qu’il est un vrai démocrate »
Publié le jeudi 28 septembre 2017  |  Le Jour Plus
S.E.M.
© Présidence par DR
S.E.M. Alassane OUATTARA, est arrivé à Abidjan, après un séjour au Portugal et aux Etats-Unis
L`arrivée du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, à Abidjan, ce vendredi 22 septembre 2017, après avoir effectué une Visite d’Etat, les mardi 12 et mercredi 13 septembre 2017, au Portugal, et pris part à New York, aux États-Unis, à la 72e Session de l’Assemblée générale des Nations unies, du 19 au 21 septembre 2017.
Comment


Ouattara Oumar est un cadre du Rassemblement des républicains (RDR) des premières heures. Expert en informatique et en monétique et responsable de deux entreprises, Ouattara Oumar a contribué à la création et à l’installation du logiciel de suivi électoral de son parti. Il est aussi le président de Conscience nouvelle Ivoirienne (CNI), une ONG qui œuvre à l’autonomisation des femmes et des jeunes en Côte d’Ivoire. Natif de Téhini, une localité située au nord-est de la Côte d’Ivoire, il a suivi de bout en bout les travaux du 3è congrès ordinaire du parti ‘’à la case’’ qui s’est tenu du 09 au 11 septembre 2017. Dans l’entretien ci-dessous, il donne son avis sur ce congrès et sur les nouveaux responsables du RDR. Il fait des propositions pour le renouveau de son parti et explique le retrait d’Alassane Ouattara de la présidence du RDR.
Alassane Ouattara a été élu président d’honneur du RDR, mais des militants pensent qu’il s’est plutôt mis en retrait du parti. Qu’en pensez-vous ?
Je respecte leur point de vue, dans la mesure où la liberté de pensée et d’expression sont des piliers incontournables de la démocratie. Mais je les convie à se rappeler les propos du président dans son discours qui a précédé le choix des nouveaux responsables. Le président a expliqué qu’il ne peut s’accrocher à un poste, parce qu’il est conscient que des jeunes sont en train de monter. Pour nous convaincre de sa ferme volonté de donner des chances aux générations montantes, ADO à même rappelé ses fonctions antérieures où il n’a jamais fait cinq ans à un même poste. Donc, le fait de responsabiliser d’autres personnes témoigne de sa volonté d’être conforme, constant et fidèle à sa démarche dénuée de toute forme d’égoïsme. Alassane Ouattara a tout simplement démontré qu’il est un vrai démocrate, un leader politique qui tient ses promesses. Je demande aux militants d’arrêter de se morfondre parce qu’ADO ne nous quittera jamais. Ce qui veut dire que le RDR et ses militants continueront de bénéficier de ses conseils, de son image et surtout de sa présence qui fait du bien. Qu’ils comprennent qu’à travers cet acte concret et palpable, Ouattara veut donner des messages importants aux militants du RDR, aux Ivoiriens et au reste du monde. C’est un message de partage qui met en évidence que nulle n’est éternelle ou indispensable à vie, et que chaque cadre du RDR doit être en mesure de donner la pleine mesure de ses potentialités et de ses capacités à tout moment. Je suis en tout cas fier de mon président qui a quitté la présidence de son parti alors que la constitution Ivoirienne lui permettrait d’occuper ce poste cumulativement avec ses hautes fonctions officielles.
Comment appréciez-vous le déroulement du 3è congrès du RDR qui s’est tenu du 09 au 11 septembre 2017 ?


J’ai gardé une très bonne impression de ce congrès. Dans la mesure où ce congrès a permis au Parti de faire le rappel de toutes ses troupes. La mobilisation exceptionnelle des militants témoigne de leur envie de vivre la vie du parti et de se faire entendre. Beaucoup d’inquiétudes ont été aplanies lors des pré-congrès éclatés qui ont précédé le congrès. Les personnes choisies pour conduire le RDR permettront à ce parti de rebondir.
Que pensez-vous des nouveaux dirigeants du parti ?
La nouvelle présidente Henriette Dagri Diabaté symbolise la sagesse. Raison pour laquelle les militants l’appellent Tantie, toute chose qui est le signe de leur attachement filial. Elle va insuffler un dynamisme nouveau et un regard attentif aux nombreux militants. Pour avoir été au four et au moulin depuis le début, elle sait avec exactitude ce que les militants du RDR ont enduré depuis les heures chaudes jusqu’à l’élection du président Alassane Ouattara à la magistrature suprême. Elle est donc mieux placée pour appréhender et pour répondre aux attentes des militants pour qui elle est d’abord la tantie avant d’être la présidente. Ce congrès a surtout été l’occasion pour la haute direction du RDR de faire la promotion du genre à travers le choix de Kandia Camara qui est une vraie battante. C’est un bon choix qui donnera l’occasion à cette grande militante d’insuffler sa très grande ferveur militante aux militants du parti qui doivent être constamment mobilisés par rapport aux idéaux du RDR. RAS pour ce qui concerne Amadou Gon, le nouveau vice-président pour qui les militants ont un grand respect du fait de sa forte personnalité et de son engagement franc pour toutes les causes de notre président d’honneur Alassane Ouattara. Je suis satisfait du choix des nouveaux responsables du RDR. Parce qu’en plus de connaître parfaitement la maison, ils sont connus pour leur dévouement et pour leur fidélité aux idéaux du parti et à la personne d’ADO qui est non négociable pour les militants. Le dosage a été parfait, non seulement pour le genre, mais surtout pour que toutes les parties du pays soient représentées au sein de la direction du parti. Ainsi que la jeunesse à travers le ministre Touré Mamadou dont la conviction et l’engagement sont perceptibles dans sa capacité à donner les messages du parti. Il représentera valablement les jeunes du RDR au sein de la direction.

Par rapport à cette nouvelle donne, qu’elles sont donc vos propositions pour le renouveau du RDR, vous qui avez contribué à la modernisation de ce parti ?
Mon premier souhait est que les nouveaux responsables du parti soient plus attentifs aux attentes et aux désidératas des militants. Nous nous connaissons au RDR, et nous savons ceux qui ont œuvré à l’implantation et à la modernisation du parti au début et lors de moments de braise. Il est certes bon de promouvoir de nouvelles personnes au sein de la direction du parti. Mais ces derniers doivent s’enquérir et s’enrichir des actes des responsables des premières et des heures chaudes, et cela ne peut se faire qu’à travers le contact. Beaucoup de responsables des premières heures sont encore vivants et ont une grande envie de travailler encore plus fort et plus franc pour le RDR. La haute direction du RDR doit leur permettre d’exercer cette très grande ferveur militante qui continue de les habiter. Il faut les dénicher et leur permettre de mettre à nouveau leurs compétences au service du parti. Je propose aussi que soit créée une cellule qui réfléchira sur les stratégies d’exercice et de conservation du pouvoir par le RDR. Cette cellule permettra de capter le pouls des militants afin de s’imprégner de leurs attentes. Elle permettra d’harmoniser les réflexes pour ne pas que des cadres entrepreneurs militants du RDR subissent les injustices d’autres cadres du même parti. Cette cellule stratégie permettra surtout de déterminer avec exactitude le lot des cadres Ivoiriens militants du RDR qui doivent collaborer et échanger entre eux sur tous les points afin d’agir en symbiose pour le bien du parti. Il est impérieux d’être plus regardant dans la gestion de la chose publique par les cadres du RDR pour que l’image du parti ne soit pas salie par les écarts de conduite de certains cadres. Je demande aux nouveaux responsables d’agir dans tous les sens pour le RDR soit un modèle en Côte d’Ivoire et dans le monde.

Vous êtes aussi responsables d’une ONG qui finance les projets des femmes et des jeunes. Qu’est-ce qui vous motive ?
Je suis motivé par l’autonomisation des femmes et des jeunes de Côte d’Ivoire.
Quels conseils alors pour que ceux-ci œuvrent à sortir de la pauvreté à travers leurs propres efforts ?
Les jeunes doivent se convaincre que l’Etat ne peut plus employer tout le monde. Il faut qu’ils aient l’esprit de l’entrepreneuriat. Chacun doit se considérer comme un potentiel chef d’entreprise pourvoyeur d’emploi et créateur de richesses. De jeunes leaders peuvent germer dans tous les domaines d’activité et cela permettra à la Côte d’Ivoire de prendre en main son économie. Les investisseurs étrangers sont certes importants pour la relance de l’économie Ivoirienne. Mais les jeunes Ivoiriens doivent prendre toute leur place pour qu’ils soient usufruitiers des retombées de la forte croissance nationale. Beaucoup d’efforts sont certes faits par nos autorités dans l’emploi des jeunes. Mais je les encourage à redoubler d’efforts pour fournir plus d’emplois et plus d’opportunités aux jeunes qui sont dans le besoin.

Entretien réalisé par Diabaté Franck Boyo
Commentaires


Comment