Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouaga-Kaya : le démarrage effectif des travaux prévu "en 2018"
Publié le vendredi 6 octobre 2017  |  APA
Début
© AFP par ISSOUF SANOGO
Début officiel des travaux de rénovation de la section de chemin de fer Ouagadougou-Kaya
Mercredi 9 septembre 2015. Le groupe français Bolloré a lancé, à Abidjan, les travaux de réhabilitation de 1260 km de rail entre la capitale ivoirienne et Ouagadougou (Burkina Faso)
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le démarrage des travaux de réhabilitation du chemin de fer reliant Abidjan-Ouagadougou-Kaya, mis en stand-by depuis deux ans, est prévu "en 2018", a confié jeudi à Abidjan le directeur général de Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina (Sopafer-B), Edmond Ouédraogo, en marge d’une réunion des experts ivoiriens et burkinabè portant sur ce projet.

"En 2018, je rassure que les travaux vont démarrer. L’entrée en vigueur (est prévue) le 1er janvier 2018", a révélé M. Ouédraogo, après l’ouverture de la séance devant permettre de valider les dossiers relatifs aux travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya.

Cette rencontre intervient dans le cadre de la coopération et du traité d’amitié entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Elle s’est ouverte en présence des ministres des Transports des deux pays et vise à lancer effectivement les travaux de rénovation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya devant être prolongé jusqu’à la mine de manganèse de Tambao, dans le nord du Burkina.

Ce projet comprend en outre la mise en service de six nouvelles locomotives pour le compte de la Sitarail. Le groupe devrait entièrement financer les travaux de réhabilitation à hauteur de 262 milliards de Fcfa.

Les travaux de réhabilitation de la ligne ferroviaire ont été retardés à la demande des deux pays afin de "lever les entraves liées aux conditionnalités" et rédiger les procédures en termes de gestion et de dédouanement, a ajouté M. Ouédraogo.

Depuis 2014, les ministres en charge des Transports du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire effectuent alternativement des visites d’amitié et de travail afin de passer en revue les sujets d’intérêt communs entre les deux Etats.

La dernière visite s’est déroulée les 13 et 14 mars 2017 à Ouagadougou. A cette occasion, il a été mis en place un comité technique de suivi. Ces rencontres constituent des tribunes pour la recherche de solutions à ce projet.

Les experts examineront par ailleurs la facilitation du transport sur les corridors Abidjan-Ouagadougou. Et ce, en vue d’accroître les échanges commerciaux entre les deux pays.

PIG/ap/ls
Commentaires


Comment