Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Côte d’Ivoire-Inter/Le prix Nobel 2017 décerné à la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires
Publié le vendredi 6 octobre 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro -Le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Vincent Toh Bi, a invité, lors d'un séminaire à Yamoussoukro, le corps préfectoral à apporter sa contribution dans la gestion des crises de tous genres et à jouer surtout de son expérience pour prévenir les catastrophes et conflits à élan communautaire.

"Vous êtes les initiateurs, les déclencheurs et gestionnaires des plans ORSEC. Vous êtes un maillon essentiel dans la gestion des crises", s'est adressé jeudi le directeur de cabinet Vincent Toh Bi au corps préfectoral en présence du directeur général de l'Office national de la protection civile (ONPC) le général de police, Kili Fiacre, et du directeur général de l'Administration territoriale, Félicien Ipou.

Il a salué les efforts de l'ONPC et du corps préfectoral qui, de tout temps, ont œuvré à trouver des solutions aux problèmes environnementaux, politiques, militaires, communautaires et fonciers survenus dans le pays.

"Avec l'expérience et l'empirisme acquis depuis plusieurs décennies, je vous demande de profiter du séminaire de Yamoussoukro pour en ajouter à votre expérience qui a permis de gérer les crises un peu plus graves en Côte d'Ivoire" , a affirmé le représentant du ministre Sidiki Diakité.

Initié par l'ONPC, le séminaire de renforcement des capacités de deux jours avait pour thème "le préfet et la gestion de crise". Il a porté sur plusieurs modules dont celui du rôle de l'État dans la gestion des crises, le rôle des collectivités territoriales dans la gestion des crises et le plan ORSEC.

L'objectif était de donner les outils et moyens aux préfets pour gérer et surtout prévenir toutes catastrophes et tous conflits, a-t-on signalé.

(AIP)
nam/kp
Commentaires


Comment