Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/ L’UNFPA appelle à un changement de comportement pour favoriser l’autonomisation de la femme
Publié le dimanche 8 octobre 2017  |  AIP
Autonomisation
© Abidjan.net par Atapointe
Autonomisation de la femme : Un atelier régional du projet SWEDD ouvert à Abidjan
Lundi 27 mars 2017. Abidjan. Dans le cadre des activités du projet pour l`autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) , un atelier régional sur l`évaluation d`impact des programmes pays visant à rendre autonomes les femmes et les jeunes filles s`est ouvert à Abidjan ce lundi 27 mars 2017. Photo: Argentina Matavel Peccin, représentante UNFPA.
Comment


Korhogo – La représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) en Côte d’Ivoire, Argentina Matavel, a appelé à un changement "individuel" de comportement pour créer les conditions de l’autonomisation de la femme, préalable à l’atteinte du dividende démographique à Korhogo.

"On dit le changement social. Mais je vais dire le changement individuel et social de comportement", a indiqué, jeudi, Mme Matavel dans un plaidoyer auprès des autorités et leaders de communauté à l’occasion du lancement officiel de la "Campagne de communication pour un changement social et comportemental en vue de l’autonomisation des femmes et le dividende démographique" en Côte d’Ivoire.

La représentante de l’UNFPA, partenaire technique du projet sur l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) qui a initié la campagne, a rappelé que la capture du dividende démographique passe nécessairement par la scolarisation de la jeune fille et la création d’un environnement social favorable à son autonomisation.

Elle a donc exhorté son auditoire à abandonner certaines pratiques, telles l’excision, le mariage précoce et le refus de mettre les filles à l’école, qui freinent la réalisation de cet objectif.

S’adressant particulièrement aux jeunes filles et aux femmes, la représentante résidente de l’UNFPA a conseillé aux unes de se consacrer prioritairement à leurs études et aux autres de fréquenter les centres de santé, surtout pendant leur période de grossesse.

A travers cette campagne qui se déroule dans six zones du projet, le SWEDD et ses partenaires espèrent améliorer les connaissances de la moitié de la population en santé de la reproduction et en planning familial, contribuer à l’augmentation du nombre de femmes jouissant de l’autonomie financière, tout en réduisant le nombre de mariages et de grossesses précoces.

(AIP)

Kaem/kp
Commentaires


Comment