Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: ouverture d’une information judiciaire avec mandat de dépôt contre Soul To Soul
Publié le lundi 9 octobre 2017  |  APA
Adou
© AFP par SIA KAMBOU
Adou Richard, procureur de la République
Comment


Une information judiciaire avec un mandat de dépôt a été ouverte contre Souleymane Kamaraté Koné dit Soul To Soul, Directeur du protocole du Président l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, dans le cadre de l’affaire de cache d’armes découverte à Bouaké (379 km au Nord d’Abidjan), a annoncé, lundi, le Procureur de la République, Richard Christophe Adou.


Dans une déclaration devant la presse, M. Adou a précisé que cette information judiciaire est également valable pour tous les autres concernés par cette affaire. Selon lui, les enquêtes ont révélé que six tonnes d’armes diverses prêtes à l’emploi ont été découvertes chez Soul To Soul à Bouaké.

"Les enquêtes ouvertes ont permis d'établir que la villa abritant les cachés d'armes est la propriété de Monsieur Koné Kamaraté souleymane, responsable du protocole du Président de l'Assemblée nationale", a annoncé le Procureur, ajoutant que "les experts en armement ont évalué ces armes et ont conclu que cette cache d'armes contenait plus de six tonnes de diverses armes de guerre et de munitions (lance-roquettes +RPG7+ , mitrailleuses lourdes, 12.7, fusils d'assaut, AK47, bombes mortiers...) prêtes à l'emploi".

"La présence d'une telle quantité d'armes de guerre dans cette villa est surprenante d'autant plus que les autorités civiles et militaires avaient enjoint en 2012 dans le cadre du processus de désarmement toute personne détentrice d'arme de guerre de les déposer", a poursuivi M. Adou.

"Il ressort des éléments de l'enquête que la détention et la dissimulation de ces armes de manière illégale et ensuite leur mise à disposition visaient la déstabilisation de l'Etat. (...) une information judiciaire avec mandat de dépôt à été ouverte contre lui et toutes les personnes concernées", a conclut Richard Christophe Adou. Un dispositif sécuritaire impressionnant a été installé autour du palais de justice d'Abidjan-Plateau à la faveur de cette déclaration.

Lors de sa première audition par la gendarmerie, Soul To Soul avait indiqué aux enquêteurs qu'il n'était ‘’ni l'acquéreur ni le propriétaire’’ de ces caisses d’armes supposées retrouvées à sa résidence pendant la mutinerie de début mai à Bouaké.

MC/ls/APA
Commentaires


Comment