Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre le travail des enfants: 17 premières dames d’Afrique attendues à Abidjan, lundi
Publié le mercredi 11 octobre 2017  |  APA
Forum
© Présidence par David Zamblé
Forum des Premières Dames des Pays Membres de l`Espace CEDEAO à Niamey
Jeudi 05 octobre 2017. Palais des Congres de Niamey. La Première Dame, Dominique Ouattara a pris part au forum des Premières Dames de la CEDEAO sur la Fistule Obstétricale et la protection de l`Enfant.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Dix-sept premières dames de l’Afrique de l’ouest et du sahel sont attendues, lundi prochain, à Abidjan dans le cadre d’une conférence sur la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des enfants, annonce une note d’information du cabinet de la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara.

Selon la note transmise mardi à APA, cette conférence des premières dames sera doublée d’une cérémonie de lancement de la campagne régionale de communication pour un changement social et comportemental sur le projet :« autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel ( SWEED)».

Ce conclave, indique le document, va permettre dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants de « susciter une implication des premières dames dans la protection des enfants et plus spécifiquement dans la lutte contre les violences faites à ces derniers ».

En ce qui concerne la problématique de l’autonomisation des femmes, cette rencontre de la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara et ses paires, ajoute la note d’information, permettra « d’obtenir l’engagement de celles-ci, sur les actions clés en faveur des femmes, des adolescentes et des filles dans leurs pays respectifs et dans la région du sahel».

Cette conférence qui devra durer jusqu’au 18 octobre prochain ( 72 heures), aura pour thème central: « Protection des enfants : quelle contribution des premières dames dans la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des enfants en Afrique de l’ouest et dans le sahel».

En plus des premières dames annoncées, des experts en provenance des 17 pays respectifs desdites épouses de chefs d’État africains, seront à ces assises, conclut le document. Au nombre des pays de provenance des 17 premières dames annoncées, l’on peut notamment citer, outre la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, le Ghana, le Nigeria, la Gambie, le Niger, la Mauritanie et le Tchad.

PIG/lb/ls
Commentaires


Comment