Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le prix de la paix positive présenté au public à Abidjan
Publié le jeudi 12 octobre 2017  |  AIP
Comment


Le prix de la paix positive, une étude commanditée par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) et réalisée par l’expert consultant international indépendant, le Dr Jean-Jacques Konadjé, a été présenté mercredi à Abidjan, en présence de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Michael Grau.

Dans un panel-débat, le Dr Konadjé a dépeint la précarité de la paix qui existe en ce moment en Côte d’Ivoire. Selon lui, "malgré le charme discret de la paix qui règne, la Côte d’Ivoire semble en proie à une violence symbolique qui se manifeste sous plusieurs formes, notamment par les mutineries, les revendications des démobilisés, les grèves (…).

Pour lui, chacun à son niveau doit œuvrer pour une consolidation définitive de la paix pour ne pas sombrer à nouveau dans une crise. "Il faut enraciner davantage la paix dans la culture du pays et les habitudes des ivoiriens", a-t-il indiqué, estimant que "le prix de la paix positive passe par l’intérêt des sacrifices consentis".

L’expert international a expliqué que la paix positive apparait comme un refus de la violence structurelle, notamment tout ce qui détruit les hommes dans leur être psychique, physiologique. Pour donc atteindre cette paix, le politique doit jouer sa franchement partition. "Tant qu’il n’y a pas de réconciliation vraie entre les hommes politiques, cette réconciliation sera balbutiante", a-t-il estimé.

Le représentant résident de la FES en Côte d’Ivoire, Thilo Schöne, a pour sa part indiqué que sa structure s’est engagée à initier cette étude, afin de bien analyser la situation sécuritaire dans le pays et de faire des recommandations constructives pour une sécurité effective et une paix durable.

"La question sécuritaire est si complexe et si déterminante pour l’avenir de tout pays que son effectivité demande une prise en compte de plusieurs autres dimensions, notamment sociale, politique et économique", a fait savoir M. Schöne.

Gak/kp
Commentaires


Comment