Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lutte contre la contrefaçon : 37 tonnes de produits prohibés détruits
Publié le vendredi 13 octobre 2017  |  Ministères
Incinération
© Ministères par DR
Incinération de produits périmés et prohibés à Akouédo
La Sous-Direction de la Répression des fraudes du Ministère en charge du Commerce a procédé ce jeudi 12 octobre 2017 à la décharge d`Akouédo, à l`incinération d`environ 37 tonnes de divers produits, estimées à plus de 50 millions de Fcfa.
Comment


Le gouvernement ivoirien est déterminé à mettre un frein à la contrefaçon, la fraude et la concurrence déloyale.
Pour joindre l’acte à la parole, le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des Pme a procédé, le jeudi 12 octobre 2017, à l’incinération d’un important lot de 37 tonnes de produits périmés et prohibés d’une valeur de plus de 50 millions de FCfa sur le site de la décharge d’Akouédo.
Il s’agit, entre autres, des pots de peinture, de boissons non alcoolisées, de boîtes de tomates concentrées, de glutamates de monosodium… Le ministre Souleymane Diarassouba a souligné que cette action est un signal fort donné aux opérateurs économiques et aux consommateurs par le gouvernement en vue d’assainir le marché ivoirien des produits contrefaits.

« L’une des missions du ministère est de procéder à la surveillance du marché dans l’objectif de protéger le consommateur et la santé des Ivoiriens. Nos équipes sont aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays pour lutter contre la fraude », a-t-il expliqué. Avant de faire remarquer que sur tout le territoire national, un volume global de 245 tonnes de produits prohibés d’un montant de 275 millions de FCfa sur la période du 1er janvier au 30 septembre 2017 a été saisi et détruit. Au titre de l’année 2016, des produits prohibés d’une valeur d’environ 2 milliards de F Cfa ont été saisis.

Le ministre s’est réjoui des avancées enregistrées dans la lutte contre la contrefaçon et a rappelé les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la protection des consommateurs. Entre autres, le décret portant sur le contrôle de la conformité dont l’objectif est de vérifier les produits avant embarquement au niveau des pays d’exportation de telle sorte que les produits qui entrent en Côte d’Ivoire fassent l’objet d’un contrôle au niveau de la douane.
Quant au sous-directeur en charge de la lutte contre la fraude, Kponé Béranger, il a demandé aux consommateurs d’aider les agents du ministère à dénoncer toutes les marchandises prohibées mises sur le marché.
Commentaires


Comment