Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire – Kandia Camara : « Guillaume Soro est un cadre du RDR, il a sa place au sein de la direction »
Publié le samedi 14 octobre 2017  |  Jeune Afrique
Point
© Abidjan.net par Atapointe
Point de presse du ministre Kandia Camara relatif aux revendications de la FESCI concernant les frais annexes d`inscription dans les écoles primaires
Abidjan le 14 septembre 2017. la ministre de l`éducation nationale et de la formation professionnelle a animé un point de presse relatif aux revendications de la FESCI concernant les frais annexes d`inscription dans les écoles primaires qui ont engendré des violences avec la police le 13 septembre.
Comment


Organigramme du Rassemblement des républicains (RDR), parti unifié, cas Guillaume Soro... Ministre de l'Éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, la nouvelle secrétaire générale du parti dirigé par Henriette Diabaté, répond aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Plus d’un mois après le congrès du RDR, où en est la constitution de l’organigramme complet du parti ?

Kandia Camara : Avec le président d’honneur, le chef de l’État Alassane Ouattara, la présidence Henriette Diabaté et moi-même, nous avons travaillé à constituer cette nouvelle équipe. Les nominations, la vingtaine de vice-présidents et les membres du secrétariat général, ont été entérinées. Mme Diabaté les annoncera bientôt.

Quelle sera la première mission de cette nouvelle équipe ?

Nous devons en priorité travailler au retour de la cohésion au sein du RDR. Notre objectif sera ensuite d’étendre notre rayonnement et notre implantation. Pour cela nous allons faire beaucoup d’animations. Un parti politique doit prendre soin de ses membres, mener des activités, former ses militants.

La direction a-t-elle entendu les critiques émises par les militants ?

Nous en avons pris bonne note. La direction est consciente qu’il faut travailler à améliorer la gestion du parti, notamment la solidarité et l’implantation. Les militants veulent un contact permanent entre la base et le sommet. Ils demandent aussi un parti plus fort, plus grand, prêt à relever tous les défis.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment