Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ghana-Côte d’Ivoire : cacao, frontières maritimes et bonne entente au menu de la rencontre Ouattara – Akufo-Addo
Publié le mardi 17 octobre 2017  |  Jeune Afrique
Dîner
© Présidence par DR
Dîner offert en l`honneur du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, par le Président de la République du Ghana, S.E.M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo
Lundi 16 octobre 2017. Accra. Un dîner en l`honneur du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara a été offert par le Président de la République du Ghana, S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, à l`occasion de sa Visite d`Amitié et de Travail.
Comment


Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara est arrivé lundi à Accra pour une visite de deux jours à son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo. Après le récent verdict rendu par le Tribunal international du droit de la mer en faveur du Ghana, les deux chefs d'État ont eu à cœur de placer cette rencontre sous le signe de l'amitié.

Au premier jour de sa « visite d’amitié et de travail » ce lundi 16 octobre 2017 à Accra, la capitale du Ghana, le président Alassane Ouattara a été vivement félicité par son homologue ghanéen pour le calme avec lequel les autorités ivoiriennes ont accueilli, fin septembre 2017, le verdict du Tribunal international du droit de la mer (TIDM), qui avait tranché en faveur du Ghana le litige frontalier sur fond d’enjeu pétrolier entre les deux pays.

Les autorités ghanéennes ont mis les petits plats dans les grands. Accueil populaire, cortège à travers la ville, dîner officiel et rencontres bilatérales. «Nous avons réalisé qu’il y avait un moment délicat, quand il s’agissait de ce différend sur notre frontière maritime, a déclaré dans une allocution de bienvenue empreinte de solennité Nana Akufo-Addo, entouré de tout son gouvernement. Mais votre sens politique, votre amitié et votre intérêt pour nos deux pays nous ont permis de surmonter ce moment délicat et de l’utiliser comme base pour forger des relations encore plus fortes entre nous »
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment