Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

La Côte d’Ivoire et le Ghana signent un accord de "partenariat stratégique"
Publié le mercredi 18 octobre 2017  |  Xinhua
Signature
© Présidence par DR
Signature d`Accords entre la Côte d`Ivoire et le Ghana à Accra
cérémonie de signature d`Accords entre la République du Ghana et la République de Côte d`Ivoire à laquelle ont pris part le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, et son homologue du Ghana, S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, ce mardi 17 octobre 2017, au Palais de la Présidence de la République du Ghana.
Comment


ABIDJAN - La Côte d'Ivoire et le Ghana ont signé mardi un "accord de partenariat stratégique" visant à donner un nouvel élan à la coopération entre les deux Etats.

L'accord a été signé mardi à Accra, capitale ghanéenne, au cours d'une visite de 48 heures entamée lundi par le président ivoirien Alassane Ouattara dans le pays partenaire, a indiqué la présidence ivoirienne.

Cet accord a pour objectif d'"insuffler une nouvelle dynamique" à la coopération ivoiro-ghanéenne.

L'accord porte sur l'économie du cacao, dont la Côte d'Ivoire et le Ghana sont respectivement premier et deuxième producteur mondial, mais aussi sur l'anacarde et autres produits stratégiques.

L'accord s'intéresse également à des domaines tels que la défense et la sécurité, la coopération maritime, les mines, l'énergie et l'environnement, le transport et les politiques économiques.

Les deux pays ont, en outre, procédé à la signature de trois mémorandums d'entente portant sur la coopération dans le domaine industriel, sur l'éradication de la pollution issue des activités illicites d'orpaillage dans le bassin versant des fleuves Bia et Tanoé traversant les deux Etats, et sur la coopération dans les domaines de la géologie et des ressources minières.

Un différend sur le tracé de leur frontière maritime, riche en gisements de pétrole, opposait la Côte d'Ivoire et le Ghana.

Le 23 septembre, trois ans après sa saisine par le Ghana, le Tribunal international du droit de la mer, basé en Allemagne, a tranché en faveur du Ghana, estimant que ce pays n'avait pas violé les droits souverains de la Côte d'Ivoire en exploitant le pétrole dans la zone contestée, où se trouve une réserve estimée à deux milliards de barils de pétrole.

Le gouvernement ivoirien a accepté la décision et assuré qu'il allait la mettre en oeuvre.

La Côte d'Ivoire produit environ 45.000 barils par jour contre une production ghanéenne estimée à 100.000 barils par jour.
Commentaires


Comment