Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Justice transitionnelle et réconciliation nationale : Le Mali à l’école Ivoirienne
Publié le samedi 21 octobre 2017  |  Ministères
Rencontre
© Ministères par DR
Rencontre d’échanges entre Ousmane Oumarou et le Professeur Mariatou Koné
Vendredi 20 octobre 2017. Abidjan. Une importante délégation de la commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) du Mali conduite par son président Ousmane Oumarou Sidibé veut s’inspirer du modèle ivoirien en vue de mener à bien le processus de réconciliation dans son pays a échangé avec le Professeur Mariatou Koné, Ministre en charge de la réconciliation en Côte d’Ivoire.
Comment


Une importante délégation de la commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) du Mali conduite par son président Ousmane Oumarou Sidibé veut s’inspirer du modèle ivoirien en vue de mener à bien le processus de réconciliation dans son pays.

C’est le sens de la rencontre d’échanges qui s’est tenue le vendredi 20 octobre à Abidjan entre cette délégation et le Professeur Mariatou Koné, Ministre en charge de la réconciliation en Côte d’Ivoire. Une initiative qui bénéficie de l’appui technique de l’agence onusienne consacrée aux femmes, ONU Femmes.

« Il est important pour nous de venir nous enquérir et nous approprier l’expérience ivoirienne en matière de Justice transitionnelle, de réparation et de réconciliation nationale. Le Mali qui connait aussi une crise a lancé cette opération pour reconcilier tout le pays et amorcer sa stabilité » a expliqué Ousmane Oumarou Sidibé.

Se félicitant du choix de la Côte d’Ivoire pour son expertise, la Ministre Mariatou Koné, n’a pas manqué de partager avec la délégation malienne, les grandes phases de cette opération en Côte d’Ivoire.

« C’est un processus qui est difficile et qui nécessite assez de vigilance, de rigueur et de fermeté. Pour le réussir, la première chose à faire est de mettre l’accent sur la sensibilisation et la communication afin que les populations se sentent impliquées et concernées par ce processus. En outre, il faudrait associer l’ensemble des autorités, des associations de la société civile et surtout les partenaires au développement » a insisté la ministre.

Le Professeur Mariatou Koné est également revenue sur l’appui du Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) dont le rôle sur le terrain a permis de booster le processus de réconciliation nationale avec l’appui de l’ex mission onusienne en Côte d’Ivoire. «  Nous avons sillonné avec l’ONUCI toute la Côte d’Ivoire en organisant des activités comme des dialogues intercommunautaires en finançant des projets à impact rapide pour rapprocher les populations. Cela a donné de bon résultat » s’est réjouie la Ministre Mariatou Koné qui a, en outre souligné que la volonté politique est indispensable à la bonne marche de ce processus. Ce fut l’occasion pour elle de rendre un hommage au Président de la République, son Excellence M. Alassane OUATTARA et au Gouvernement.
Commentaires


Comment