Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

15ème réunion du Comité Ministériel Commercial Mixte des Etats ACP et l’UE : Le Ministre Souleymane Diarrassouba défend les intérêts de la Côte d’Ivoire
Publié le lundi 23 octobre 2017  |  Ministères
Le
© Ministères par DR
Le Ministre Souleymane Diarrassouba participe à la 15ème réunion du Comité Ministériel Commercial Mixte des Etats ACP et l’UE à Bruxelles
Comment


La 15ème réunion du Comité Ministériel Commercial Mixte (CMCM) des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) avec l’Union Européenne (UE) s’est déroulée le vendredi 20 octobre 2017, au Centre de Conférence Albert Borschette de la Commission Européenne à Bruxelles. La délégation ivoirienne conduite par le Ministre Souleymane Diarrassouba, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME a pris part à ces échanges sur les thèmes essentiels suivants :

• Le renforcement des relations commerciales intra- ACP ;
• La nouvelle approche ACP d’appui au développement des chaînes de valeur agricoles ;
• Les Accords de Partenariat Economiques (APE) ACP-UE ;
• Les questions liées à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ;
• Les questions liées au régime commercial ACP-UE ;
• Les échanges de vues préliminaires sur les relations commerciales ACP-UE après 2020.

Au cours des débats, le Chef de la délégation ivoirienne a eu des interventions pertinentes sur des sujets d’intérêt pour notre pays. En effet, le Ministre ivoirien en charge du Commerce a relevé la baisse drastique des cours du cacao d’environ 40% au cours de la campagne 2016-2017, entraînant une perte significative sur les recettes de l’Etat et les revenus des cacaoculteurs. Les effets de cette baisse sont perceptibles sur les projets nationaux de développement. Aussi, s’est-il félicité du projet de décision relative à la mise en place d’un cadre normatif de soutien aux pays ACP victimes de chocs exogènes.

Le Ministre Souleymane Diarrassouba s’est également appesanti sur la rude concurrence entre les ACP et les pays latino-américains sur le marché européen de la banane, en soulignant la nécessité de maintenir un tarif douanier plancher de 75 euro par tonne de ce produit pour éviter la perte de compétitivité, la suppression de milliers d’emplois, voire la disparition de la filière banane des ACP sur ce marché.

En outre, il a relevé que la multiplication des barrières non tarifaires, notamment les mesures sanitaires et phytosanitaires, constitue de nouveaux obstacles à l’accès de nos fruits et légumes au marché européen. « Un renforcement des capacités de nos producteurs en vue du respect de ces normes dans le temps s’impose pour maintenir nos fruits et légumes présents sur le marché européen » a défendu le Ministre Souleymane Diarrassouba.

Enfin, s’agissant de la sortie du Royaume-Uni de l’UE (BREXIT), le Ministre Souleymane Diarrassouba a fait remarquer l’importance de la place de Londres pour le négoce des produits tropicaux. « Les effets de cette sortie dont la volatilité de la livre sterling par rapport à l’euro, avec ses effets induits, pourraient provoquer une baisse potentielle des prix des produits tropicaux et partant, une réduction des revenus des pays exportateurs ACP » a souligné le Ministre en charge du Commerce.

« Nous serons à Genève la semaine prochaine où nous défendrons à nouveau ces positions devant l’OMC, lors de l’examen des politiques commerciales des Etats membres de l’Uemoa. Il est bon de noter que ces positions sont les positions du Gouvernement conduit par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et nous irons partout où besoin sera pour porter haut la voix de la Côte d’Ivoire. Il y va de l’intérêt de notre tissu économique » a précisé le Ministre Souleymane Diarrassouba au sortir de cette rencontre.
Commentaires


Comment