Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Pour séjourner en Côte d’Ivoire: La carte de résident hors Cedeao fixée à 300.000 FCFA
Publié le mardi 24 octobre 2017  |  Notre Voie
Côte
© APA par DR
Côte d’Ivoire / Identification: l’ONI adopte son plan d’actions 2017
Comment


Le centre de demande de la carte de résident biométrique pour les ressortissants hors Cedeao a été inauguré, jeudi dernier, à Cocody les II Plateaux, dans les environs du commissariat 12ème arrondissement. Cette inauguration a été couplée avec le lancement officiel de l’enrôlement pour la carte de résident qui se fait depuis le 9 septembre dernier.

Selon Konaté Diakalidia, directeur général de l’Office national d’identification (Oni), les demandeurs de cette carte doivent renseigner des informations sur le site internet de l’Oni, obtenir par la suite un rendez-vous pour un traitement physique de l’opération, et attendre enfin une quinzaine de jours pour avoir le document. «Les ressortissants hors Cedeao ordinaire paient 300 .000 FCFA. Les ressortissants français paient 150 .000 FCFA. Selon la loi de la réciprocité entre les deux Etats, les coopérants et les religieux français paient 35 .000 FCFA», a indiqué le directeur général de l’ONI.

«Sont concernés par cette opération, 1.098 millions de résidents. En ce qui concerne la carte consulaire biométrique pour les ressortissants de la Cedeao, les discussions continuent et devraient bientôt aboutir. Elle va prendre en compte 4 millions de personne, en tenant compte du recensement général de la population de 2014», a ajouté Touré Ali du ministère de l’Intégration et des Ivoiriens de l’extérieur.

L’ONI, au dire de son directeur général, est en train de mettre en place un Registre national des personnes physiques (RNPP) qui sera assorti d’un identifiant unique pour chaque Ivoirien et résident en Côte d’Ivoire. «C’est un outil efficace de gestion du flux migratoire, de lutte contre la fraude sur l’identité et pour la traçabilité de toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire. La carte de séjour intègre cette exigence sécuritaire depuis les attentats de Grand-Bassam. L’ONI met tout en œuvre pour assurer la délivrance de cette carte dans de meilleures conditions», a-t-il souligné.

Le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Vincent Irié, a appelé les agents de l’ONI à raccourcir les délais de délivrance de ce document indispensable pour les abonnements aux services de l’électricité et de l’eau, la signature de contrats et l’ouverture de comptes bancaires.


Herman BLÉOUÉ
Commentaires


Comment