Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/ 62 milliards FCFA mobilisés pour la mise en œuvre de la loi sur le foncier rural (Ministre)
Publié le jeudi 26 octobre 2017  |  Ministères
Côte
© Ministères par DR
Côte d’Ivoire/ 62 milliards FCFA mobilisés pour la mise en œuvre de la loi sur le foncier rural (Ministre)
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa Mamadou a révélé, mercredi, que 62 milliards de FCFA ont été mobilisés pour la mise en œuvre de l’épineuse problématique de la loi sur le foncier rural.
Comment


Abidjan, 26 oct (AIP)- Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa Mamadou a révélé, mercredi, que 62 milliards de FCFA ont été mobilisés pour la mise en œuvre de l’épineuse problématique de la loi sur le foncier rural.

Ce montant de 62 milliards FCFA englobe l’appui budgétaire de l’Union Européenne obtenu à hauteur de 37 milliards et la contribution de la Banque mondiale pour un montant de 25 milliards, qui seront consacrés à la mise en œuvre de la loi sur le foncier rural.

Coulibaly Sangafowa s’exprimait après les échanges avec les acteurs du secteurs privé lors de la 4e édition des rencontres sectorielles organisées par le Secrétariat exécutif du Comité de concertation Etat/secteur privé (CCESP) qui s’est déroulée au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire autour du thème « Dialogue public-privé constructif pour un secteur agricole performant ».

Il a également rassuré ces derniers que des services compétents effectuent des formations de mise en œuvre des agents de force en charge de contrôle pour éradiquer l’existence des produits frauduleux sur le territoire.

Selon la secrétaire exécutive du Comité de concertation Etat/secteur privé (CCESP), le choix du secteur de l’agriculture pour cette 4e édition des rencontres sectorielles, outil essentiel d’animation du Dialogue privé-public (DPP), se justifie par la volonté de vulgariser l’arsenal important des réformes initiées par le ministère à travers le programme national d’investissement agricole.

Près de 50 recommandations gravitant autour de quatre thématiques à savoir, la fiscalité et la parafiscalité, l’environnement des affaires, la formation et le financement ont été soulevées pour améliorer la contribution des acteurs privés dans le secteur agricole.

Se félicitant de la pertinence des recommandations, le ministre Sangafowa envisage de les inscrire dans les actions prioritaires du gouvernement afin de hisser le secteur agricole au rang de performance dans un cadre harmonisé participatif et inclusif.

(AIP)

bsb/cmas
Commentaires


Comment