Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des associations, lieux de culte et édifices religieux bientôt identifiés
Publié le vendredi 27 octobre 2017  |  AIP
Lancement
© Abidjan.net par Atapointe
Lancement du Projet de recensement et de géolocalisation des associations cultuelles, de lieux de culte et des édifices religieux
Jeudi 26 octobre 2017. Abidjan. Le ministre de l’intérieur par le biais de la direction générale des cultes a organisé le jeudi 26 octobre 2017 dans la salle Nicolas Dioulo du district d’Abidjan Plateau, la cérémonie de présentation du Projet de recensement et de géolocalisation des associations cultuelles, de lieux de culte et des édifices religieux.
Comment


Abidjan - Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité a présidé, jeudi au district autonome d’Abidjan, la cérémonie de lancement du projet de recensement et de géolocalisation des associations religieuses, des lieux de culte et édifices religieux.

Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, l’éducation et l’encadrement religieux pour l’édification d’une nation, mais aussi l’importance des faits religieux en tant que source de cohabitation pacifique ou de conflit entre les religions qui peuvent constituer un frein au développement sont des enjeux pour ce projet dont la réalisation est d’une importance pour le président de la République.

A terme, a-t-il souligné, il permettra à la Côte d’Ivoire d’être doté de données statistiques fiables et de se hisser au niveau des grandes nations, notamment dans la mise en œuvre du projet de développement, mais surtout de politique et de mécanisme de sécurisation approprié au profit des citoyens ivoiriens.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a appelé à l’engagement et le soutien total des guides religieux à la bonne mise en œuvre de ce projet qui sera conduit en deux phases. La première se déroulera dans le district d’Abidjan et portera principalement sur les associations religieuses et lieux de culte des dix communes d’Abidjan et des sous-préfectures d’Anyama, Bingerville, Brofodoumé et Songon.

La seconde phase du projet, placé sous la houlette du premier ministre, se déroulera sur toute l’étendue du territoire au terme des conclusions du projet pilote.

L’opérationnalisation de ce projet est conduite par la direction générale des Cultes et par Comafrique Technologie, et devra s’étendre sur cinq mois.

kp
Commentaires


Comment