Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : les exportateurs de cacao évitent les régions frontalières au Ghana
Publié le samedi 28 octobre 2017  |  Jeune Afrique
JNCC
© Présidence par DR
JNCC 2015: le Président de la République SEM Alassane Ouattara, visite le stand du CNS
Jeudi 1er octobre 2015. Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro. Le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara a présidé, la cérémonie d’ouverture de la 2ème  édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC 2015), Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a visité, le stand du Comité National de Surveillance des Actions de lutte contre le Travail, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) présidé par la Première Dame Dominique Ouattara.
Comment


Certains exportateurs de cacao en Côte d'Ivoire refusent d'acheter en avance des fèves dans les régions frontalières au Ghana, car la contrebande rend ces opérations non viables, rapporte Bloomberg.

Les exportateurs de cacao en Côte d’Ivoire ne pré-financent plus les acheteurs et coopératives à proximité du Ghana, car les planteurs préfèrent vendre leurs fèves dans ce pays frontalier où le prix proposé est bien supérieur, rapporte Bloomberg qui cite des sources anonymes. De fait, ces exportateurs craignent de ne pas pouvoir se procurer assez de fèves pour recouvrer leurs financements.

La zone concernée génère près de 15% de la production totale de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment