Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé / Cancers du sein et du col de l’utérus : 9 768 215 frs Cfa engagés dans la lutte par l’ONG ISLAS et les anciens de l’AEEMCI
Publié le lundi 30 octobre 2017  |  Abidjan.net
Restitution
© Abidjan.net par Atapointe
Restitution du projet d’appui à la lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus en Côte d’Ivoire
Initiée par l’ONG ISLAS et l’amicale des Anciens de l’AEEMCI, le projet d’appui à la lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus en Côte d’Ivoire à été présenté et remis ce samedi 28 octobre à l’INHP de Treichville.
Comment


Quelque 9 768 215 frs Cfa ont été engagés par l’Ong Islam Action Sanitaire (ISLAS) avec le soutien de l’Amicale des Anciens de l’AEEMCI (3A) , durant 2 ans , dans le cadre de la lutte contre les cancers de sein et du col de l’utérus en Côte d’Ivoire.

Selon Dr Moustapha Diaby , président du Conseil d’administration de ISLAS ce sont « 11 zones parmi lesquelles 5 communes d’Abidjan Abobo, Anyama, ; Port Bouet, Yopougon ,Bouaké, Daloa, Daoukro , Korhogo, San Pedro , Bouna » qui ont bénéficié de ce programme avec le soutien financier de l’Amicale des anciens de l’Association des élèves et étudiants musulmans de Côte d’Ivoire (3A) qui a mobilisé ses fonds lors de son dîner gala annuel en 2015.

« Des séances de dépistages des cancers du sein et du col de l’utérus, l’information , la sensibilisation des populations», ont entre autres meublé cette lutte durant deux ans avec un coût de 9 768 215 frs Cfa , a ajouté Dr Diaby lors d’un bilan.

Poursuivant , le PCA de ISLAS a précisé que la sensibilisation s’est faite à travers « 10 langues de diffusion: français, malinké, baoulé, sénoufo, attié, ébrié, bété, lobi, bakoué et kroumen avec 8 743 818 personnes potentiellement exposées à ces diffusions..

A son tour, le Président du Conseil d’Administration des 3A , Abdoul Kader Cissé par ailleurs ,Payeur général du Trésor public ivoirien, a invité les anciens de l’AEEMCI à se mobiliser pour mener ce genre d’actions sociales car « l’Etat malgré ses moyens a besoin de cet appui extrêmement important des structures » pour le bien être des populations.

Le chef du service des ONG au ministère de la santé et de l’hygiène publique, Dr Désiré Kouakou a quant à lui, « salué cet engagement de la société civile qui contribue efficacement à la lutte contre le cancer des femmes » révélant que « pas moins de 2000 cas de cancers sont enregistrés chaque année ».

« Le cancer se guérit en Côte d’Ivoire. Il faut sensibiliser les populations afin qu’elles puissent prendre conscience », a exhorté le représentant de madame le ministre de Ia santé.

Chaque année, le mois d’octobre à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est, dans les pays du monde entier, un mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein, afin d’attirer une plus grande attention sur la maladie, de favoriser la prise de conscience.

Dans le souci de contribuer au bien-être de la société et des couches les plus vulnérables de la communauté, l’Amicale a institué depuis 2009 un dîner gala dénommé « Nuit de Bienfaisance ».

Depuis cette date à ce jour, c’est plus de 50 millions de FCFA qui ont été mobilisés au profit de cibles diverses et variées notamment la Radio Nationale Islamique Al Bayane (2009), le service néo natal du CHU de Treichville (2011), de deux cent cinquante orphelins et enfants rendus vulnérables du fait du VIH-SIDA(2012), l’Institut de léproserie Raoul Follereau d’Adzopé (2013), de l’hôpital psychiatrique de Bingerville (2014) et des femmes atteintes du cancer du sein et du col de l’utérus (2015), réhabilitation d’établissements (2017).

Atapointe
Commentaires


Comment