Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le gouvernement s’engage à tenir les engagements dans la mise en œuvre de l’APE
Publié le mercredi 1 novembre 2017  |  AIP
Economie/
© Abidjan.net par J. A.
Economie/ La stratégie nationale 2017-2020 de mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) adoptée
Un atelier de lancement de la mise en œuvre de la stratégie nationale APE (Accord de partenariat économique) s’est déroulé dans l’après midi du mardi 31 octobre, à l’Auditorium de la primature, sous la présidence du Premier ministre, S.E.M. Amadou Gon Coulibaly, avec la participation d’un parterre de personnalités dont l’Ambassadeur de l’Union Européenne (UE), M. François Valette et les ministres ivoiriens, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur ,et celui du Plan et du développement.
Comment


Abidjan - Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a exprimé, mardi, la volonté du gouvernement ivoirien à tenir les engagements contenus dans l’Accord de partenariat économique (APE) et traduit dans la stratégie notamment en ce qui concerne la communication, l’appropriation de la stratégie et l’amélioration du climat des affaires.

Amadou Gon Coulibaly, qui présidait la cérémonie de lancement officiel de la mise en œuvre de la stratégie APE, a déclaré en substance que le gouvernement ivoirien s’engage à améliorer le mécanisme de communication et d’information de l’Accord à l’endroit de l’administration, des parlementaires, du club judiciaire, du secteur privé, de la société civile et de toute la population.

En ce qui concerne, l’appropriation de la stratégie APE par les acteurs nationaux, le Premier ministre a pris l’engagement de faire inclure dans chaque département ministériel, et ce dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de développement (PND), l’action liée aux engagements APE prioritaires.

Quant à l’amélioration du climat des affaires, le chef du gouvernement a signalé la poursuite de vastes programmes de réformes structurelles et sectorielles visant à faire du secteur privé national et international le moteur de la croissance l’économie ivoirienne.

« Le gouvernement ivoirien est convaincu que la mise en œuvre de l’APE contribuera à l’amélioration de la compétitivité de l’économie, ainsi qu’à l’accroissement de la capacité de production, de transformation et d’exportation de nos produits agricoles et industriels », a-t-il déclaré, en présence de l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Jean-François Valette

Pour le diplomate européen, l’adoption de la stratégie APE est un « signal fort » et marque la volonté de la Côte d’Ivoire de respecter ses engagements. Selon François Valette, au-delà d’un simple accord de libre-échange, l’APE est un accord de développement qui vise à promouvoir le respect des valeurs fondamentales notamment les droits de travail et environnementaux.

La Côte d’Ivoire a été signataire d’un Accord de partenariat économique intérimaire (APEI) avec l’Union Européenne (UE) qui a fait l’objet de ratification en 2016. Avant la signature d’un accord de partenariat économique régionale entre l’Afrique de l’ouest et l’UE, le pays a décidé de s’inscrire dans une démarche proactive.

A cet effet, elle a élaboré sous la conduite du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, une stratégie nationale de mise en œuvre de l’APE dont le but est de consolider ses marchés régionaux et internationaux d’exportation et d’accroitre l’insertion de son économie sur les marchés de la région, de l’UE voire mondial.

bsb/kkf/fmo
Commentaires


Comment