Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La police criminelle met le grappin sur quatre gangsters
Publié le jeudi 2 novembre 2017  |  AIP
Grand
© Abidjan.net par Atapointe
Grand banditisme: les membres d`un redoutable gang mis aux arrêts
Jeudi 02 novembre 2017. Abidjan. La direction de la police criminelle à présenté ce jeudi trois membres d`un redoutable gang qui sévissaient dans le district d`Abidjan à l`aide de kalachnikov et de tenues de militaires.
Comment


Abidjan - Quatre gangsters sévissant dans le district d’Abidjan ont été appréhendés par les éléments de la police criminelle aux ordres du commissaire principal de police, Elloh Raymond, par ailleurs directeur de la police criminelle.

Gouli Jean Apollinaire Joël, Amon Amon Jean Louis, Angoua Kouadio Jean Claude et Brigui Arthur Junior alias Abobolais, ce dernier, impliqué dans l’assassinat à Yopougon du sergent de police, Koffi Yao Esaïe en service à la CRS 4, ont été présentés jeudi à la presse à la direction de la police criminelle à Abidjan.

« Nos interventions ont permis d’interpeller l’un des malfrats qui s’était retranché à Kpogrebouo à Guiberoua. Il est impliqué dans l’assassinat d’un sergent de police qui a été égorgé et éventré », a expliqué le commissaire principal, Elloh Raymond.

Quant aux trois autres délinquants précités, ils ont commis de nombreux vols à mains armées dans le mois d’août à octobre au niveau du district d’Abidjan, notamment le braquage le 16 octobre, de deux citoyens auxquels ils ont délestés de la somme de 500.000 F CFA, un téléphone portable et une moto.

La perquisition à leurs domiciles a permis à la police de saisir deux kalachnikovs AK47 avec deux chargeurs garnis de munitions, deux brassards de police, deux fausses cartes professionnelles militaires, une veste treillis, un béret militaire, une moto de marque KTM et trois téléphones portables, a indiqué le directeur de la police criminelle.

gak/kam
Commentaires


Comment