Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre la pollution : 248 tonnes de déchets organiques bientôt acheminées en France
Publié le vendredi 3 novembre 2017  |  Fraternité Matin
Célébration
© Abidjan.net par Atapointe
Célébration de la semaine nationale de la propreté: le message du gouvernement ivoirien
A l’occasion de la commémoration de la semaine nationale de la propreté, la ministre Anne Ouloto a lu le message du gouvernement.
Comment


La ministre Anne Désirée Ouloto a donné, lundi, le top départ de l’enlèvement des polychlorobiphényles (Pcb) des transformateurs (Tfos) au quai du port autonome d’Abidjan.

Les polychlorobiphényles(Pcb) sont des polluants organiques. Ils sont toxiques, cancérigènes et perturbateurs endocriniens pour la santé humaine et en particulier pour l’écosystème aquatique. On les trouve dans des transformateurs électriques, des condensateurs et des liquides contaminés.

Dans le cadre des Conventions de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination et de Stockholm sur l’interdiction des polluants organiques persistants, le gouvernement ivoirien a pris l’engagement de bouter hors du territoire national, avant 2028, les polychlorobiphényles. C’est sur cette lancée que 248 tonnes de ces déchets polluants issus de transformateurs, d’équipements et de liquides contaminés, stockés au port d’Abidjan vont bientôt être acheminés en France. Ils ont été conditionnés par la société Envipur.

La cérémonie officielle d’enlèvement des polluants a eu lieu lundi, en présence de la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable. Anne Désirée Ouloto a indiqué que l’initiative va dans l’intérêt des populations. « Les Pcb sont des produits extrêmement dangereux, qui ont un impact négatif sur la santé des hommes, des animaux et sur l’environnement (…). Nous profitons de cette occasion pour demander à nos concitoyens de ne pas manipuler ces déchets industriels et d’éviter de voler les installations de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) qui contiennent du Pcb », a déclaré la ministre.

Le président directeur général d’Envipur, César Aka-Khié, a indiqué que sa structure est le représentant technique du destructeur final qu’est la société Trédi, basée à Lyon en France. « Nous avons déconnecté les transformateurs, les avons traités et mis dans des containers pour enlèvement au port d’Abidjan », a-t-il expliqué. Il s’est félicité du choix de la société française Trédi, filiale du groupe Séché environnement, spécialisée dans la gestion et le traitement des déchets dangereux et son partenaire ivoirien Envipur pour la prise en charge de ces polluants organiques.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment