Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Entretien / Aloco Kouassi Arthur (Député de Toumodi) à propos du festival en hommage à Fulgence Kassy: « Pourquoi je parle de Podium et de son animateur attitré avec tant d’émotion »
Publié le vendredi 10 novembre 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Election
© Abidjan.net par Nathan Koné
Election à la présidence de la FIF: images du lancement de la campagne de Augustin Sidy Diallo
Mardi 23 Août 201. Abidjan, Plateau. Hôtel Pullman. Le candidat Sidy Augustin Diallo lance sa campagne pour la présidentielle de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) . Photo: Aloco Kouassi Arthur, DG de l`ATCI
Comment


Fils du département de Toumodi et député de cette ville, Aloco Kouassi Arthur n’est pas en marge de l’organisation de la 1ère édition du festival RFK Show qui se tiendra du 19 au 21 janvier 2018 à Kokumbo et à Toumodi. Après la réception de la famille de feu Roger Fulgence Kassy (RFK) et de la marraine de Clignancourt (mandatée pour le festival) à Paris, Arthur Aloco s’est ouvert à nous.

Qu’est-ce qui justifie votre apport dans l’organisation du festival RFK SHOW ?
Tout ce qui concerne Toumodi m’intéresse de prime abord. Nous avons tous connu Roger Fulgence Kassy (ndlr : ex-animateur à la RTI décédé le 20 janvier 1989). Nous étions beaucoup plus jeunes que lui. Mais, il a marqué notre jeunesse. Il était important à un moment donné que des personnes de bonne volonté comme vous, s’organisent pour honorer sa mémoire. Il reste entendu que nous ne pouvons pas rester en marge de cette initiative. Lorsque l’information nous a été donnée, nous avons sans hésiter décidé d’apporter notre soutien.

Que comptez-vous apporter concrètement pour la réussite de ce festival?
Au-delà de notre présence, nous allons sensibiliser l’ensemble des populations du département à adhérer à cet événement institutionnel. Ce festival va animer notre département. Occasion de se souvenir d’un des nôtres pour honorer sa mémoire. Ful n’était pas n’importe qui. Sa mémoire reste encore présente dans ce pays. Ful a fait le succès de certaines grandes figures musicales. Quoi de plus normal de se souvenir de lui.

Quel était votre rapport avec lui ?
Je n’avais aucune relation particulière avec RFK. Je sais qu’il est originaire de Kokumbo. Donc, fils de Toumodi. Honorer sa mémoire me fait adhérer à cet évènement sans hésiter.

Qu’est-ce qui vous a marqué chez Ful?
Ful a eu des émissions qui ont suscité beaucoup d’intérêt auprès des jeunes que nous étions à l’époque. Il avait un charisme naturel. Une façon d’être. Il a inspiré bon nombre de jeunes dont je fais partie. La prononciation du nom RFK égaye. C’est un symbole de bonheur, de joie. Pour lui, on était devant nos postes téléviseurs quand il devrait animer ses émissions comme Rfk Show, Nandjelet, Podium et autres. J’en parle avec beaucoup d’émotion. L’évocation de son nom nous fait ressentir sa présence. Cela fait 28 ans qu’il est parti, mais on n’a pas l’impression que le temps passe.

L’Etat ivoirien a rattrapé un oubli, sa décoration. Aujourd’hui, on parle d’un festival. Pensez-vous encore à d’autres activités pour honorer davantage Ful ?
La réhabilitation de sa tombe serait une dignité pour toute la Côte d’Ivoire. Je lance un appel aux bonnes volontés afin de converger nos efforts pour rendre un hommage à Ful. En ce qui concerne Toumodi, nous ferons tout ce qu’il faut pour faire adhérer nos frères et sœurs de Toumodi à ce festival. C’est l’un des nôtres qui sera honoré. Il n’y a pas de raison que nous ne lui apportions pas notre soutien. Nous devrons être unis pour recevoir les festivaliers qui viendront de partout.

Ernest F
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4050 du 10/11/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment