Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Interdiction des sachets plastiques en Côte d’Ivoire : une concurrence déloyale dénoncée
Publié le mardi 14 novembre 2017  |  APA
Interdiction
© Abidjan.net par Marc Atigan
Interdiction des sachets plastiques: opération de perquisition d`une usine productrice à Yopougon
Abidjan le 06 Avril 2017. Les Agents de la Brigade de Salubrité ont procédé à la perquisition d`une usine productrice de sachets plastiques interdits. La direction des Affaires Juridiques et du Contentieux du Ministère de la Salubrité, de l`Environnement et du Développement Durable a procédé à la mise sous scellé de l`établissement.
Comment


Caroline Daymon, en charge de la responsabilité d’entreprise (RSE) dans une entreprise de distribution a dénoncé, mardi, une ‘’concurrence déloyale’’ liée à la non-application de la mesure d’interdiction des sachets plastiques en Côte d’Ivoire, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« Il y’a une concurrence déloyale due à la non application du décret de l’interdiction » des sachets plastiques, a dénoncé Caroline Daymon en charge de la RSE dans un grand groupe de distribution lors de la première édition des « Matinales de la RSO » initiée par le Réseau de la responsabilité sociétale des organisations (RSO-Côte d’Ivoire).

Mme Daymon a présenté cette interdiction décidée en 2013, comme une « opportunité pour les artisans » d’où son appel à l’Etat ivoirien. Eugène Kangah, Assistant RSE dans le domaine automobile, décrivant les actions de son entreprise a souligné qu’elle sensibilise « les collaborateurs à une gestion des déchets, papiers et enveloppes ».

Pour sa part Henriette Billon qui exerce dans l’agro-industrie a insisté que « nous sommes obligés d’intégrer la RSE dans notre ADN». Avec cette politique, a-t-elle précisé, « notre objectif est de freiner l’exode rurale ».

La construction d’établissements, de centres de santé, de lieux de culte ont été présentés par les membres de ce réseau, toute chose qui participe au bien être des populations.

Pour le Président du Réseau de la responsabilité sociétale des organisations, (RSO),Dr Franck Eba , son organisation regroupe toutes les personnes physiques et morales intéressées par ce concept.

« Nous sommes partisans de la RSO africaine… qui prend en compte les réalités », a-t-il présenté à cette occasion soulignant que la notion ne concerne « pas seulement les entreprises mais également les organisations, les ONG ».

Cette activité qui s'est déroulée autour du thème « responsabilité sociétale des organisations : quelle valeur ajoutée pour les organisations », a été l’occasion d’un partage d’expériences entre les participants.

Créée le 21 février 2015, le réseau a entre autres pour objectifs de "promouvoir la RSO auprès des dirigeants et cadres d’entreprises, d’inciter les pouvoirs publics et les collectivités locales".

SY/hs/ls/APA
Commentaires


Comment