Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La Côte d’Ivoire abrite en février 2018 la conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique
Publié le mardi 14 novembre 2017  |  AIP
Conférence
© Ministères par DR
Conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique: la délégation ivoirienne peaufine tout avec le RTCC à Bonn
Lundi 13 novembre 2017,. M. James Ramsy, Représentant du Responsing to climate change (RTCC) et la délégation ivoirienne conduite par Anne Ouloto ont planché au cours d’une rencontre sur l’organisation de la Conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique, prévue du 27 au 28 février 2018 à Abidjan.
Comment


La Côte d’Ivoire va abriter en février 2018, la conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique, indique une note du ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable (MINSEDD) dont copie a été transmise, mardi à l’AIP.

A cet effet, souligne le document, la délégation ivoirienne conduite par la ministre Anne Désirée Ouloto, présente à la COP 23 à Bonn en Allemagne, a eu une séance de travail lundi avec le représentant du Responsing to climate change (RTCC), James Ramsy pour peaufiner l’organisation de cet évènement prévu du 27 au 28 février à Abidjan.

Cette conférence internationale sera l'occasion de partager des connaissances et d'orienter les politiques et stratégies futures de la croissance verte inclusive, la finance et un cadre pour tisser des partenariats durables pour développer l'économie verte et les infrastructures sur le continent africain. L’objectif principal est de fournir aux pays africains une expertise accrue en matière de financement pour un développement sobre en carbone, stipule le document.

Selon le document, la tenue à Abidjan de cet événement, présente plusieurs avantages, notamment celui de réaffirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre les changements climatiques, de maintenir le leadership sous-régional, de renforcer la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre de nos contributions déterminées au niveau national (NDC) et de soutenir son développement durable.


gak/fmo
Commentaires


Comment