Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Depuis la tribune du SARA 2017, Alassane Ouattara appelle Mugabe à quitter le pouvoir dans la dignité
Publié le vendredi 17 novembre 2017  |  AIP
4ème
© Abidjan.net par Marc Atigan
4ème édition du Salon International de l`Agriculture et des Ressources Animales: cérémonie d`ouverture
Abidjan le 17 Novembre 2017. Le Président Alassane Ouattara a présidé la cérémonie d`ouverture de la quatrième édition du Salon International de l`Agriculture et des Ressources Animales (SARA 2017).
Comment


Abidjan, 17 nov (AIP) – Le Président ivoirien, Alassane Ouattara, invite le président zimbabwéen Robert Mugabe à quitter le pouvoir dans la dignité et à laisser la place à une nouvelle génération.

Saisissant la tribune après avoir officiellement ouvert la 4e édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA 2017), vendredi, le chef de l’Etat a estimé qu’il ne serait pas responsable pour lui de ne pas dire un mot sur la situation qui prévaut depuis 48 heures au Zimbabwe.

« Qu’il quitte ses fonctions dans la dignité », a déclaré Alassane Ouattara, devant un parterre de représentants de pays frères et amis, de ministres de l’agriculture et de départements affiliés ainsi que de membres du gouvernement ivoirien et de présidents d’institutions de la République.

Le Président de la République a précisé, en tant que démocrate, être contre les coups de force. « A son âge et compte tenu de la durée de ses fonctions, il est temps qu’il cède ses fonctions à une nouvelle génération », a poursuivi M. Ouattara, demandant au président sud-africain, Jacob Zuma, de continuer d’utiliser des moyens pour que cette situation se dénoue.

Le président Ouattara a dit connaître Robert Mugabe, 93 ans, depuis des décennies, depuis ses fonctions antérieures et même actuellement, il le rencontre souvent aux sommets de l’Union Africaine, en tant que chef d’Etat.

« C’est un combattant qui a consacré une bonne partie de sa vie à la libération de son pays pendant la colonisation. (…) Mais le monde change et ce qui se passe au Zimbabwe interpelle tous les hommes politiques… », a affirmé Alassane Ouattara.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment