Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Renforcement des capacités des PME et des artisans : Le Ministère en charge des PME et de l’Artisanat signe une convention-cadre avec l’INP-HB
Publié le mardi 21 novembre 2017  |  Ministères
La
© Ministères par DR
La Cérémonie de signature de convention cadre de partenariat entre le ministère du commerce, de l’artisanat et de la promotion des pme et l’institut national polytechnique Félix Houphouët- Boigny (INPHB) tenue ce 17 Novembre 2017 à Yamoussoukro.
Comment


Dans le cadre de la modernisation du secteur de l’artisanat et la promotion des Pme, le ministère en charge du commerce et des Pme a signé le vendredi 17 novembre 2017, une convention cadre de partenariat avec l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro.

Ce partenariat contribue à lever certaines contraintes majeures qui freinent le développement harmonieux des secteurs de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises (PME). Notamment, l’encadrement, la formation continue et le suivi régulier des acteurs des métiers et de ceux des PME.
Les secteurs du commerce, de l’artisanat et des Pme constituent 80% du secteur dit informel. Ils procurent par la même occasion plus de 90% des emplois non formels. Mme Aïssata Doucouré, Directrice générale de l’Artisanat, de la compétitivité et du développement des PME a expliqué que cette convention, de façon concrète mettra en place les mécanismes appropriés, permettant la migration progressive des acteurs et les activités de ces trois secteurs, vers un secteur formalisé répondant aux objectifs de croissance et de développement inscrits dans le Plan National de Développement (PND, 2016-2020).
Au plan opérationnel, Il s’agira donc pour les formateurs, en ce qui concerne les PME, la création d’un incubateur technologique sein de l’INP-HB, du renforcement de capacité technique et managériale des PME et des entrepreneurs et de l’élaboration d’une architecture de haut niveau à l’entrepreneuriat.
Quant à l’artisanat, il s’agit de renforcer les capacités techniques et managériales des artisans et des entreprises artisanales et l’appui à l’élaboration d’architectures adaptées aux activités artisanales. Pour sa part, M. Koffi N’guessan directeur général de l’INP-HB a traduit sa gratitude au ministre Diarrassouba Souleymane, pour la confiance faite à son institut, à travers cette convention-cadre. Mais aussi pour son soutien constant à la formation délivrée au sein de l’INP-HB.
« Le Ministre Diarrassouba Souleymane a été le précurseur des relations de collaboration entre l’INP-HB et les grandes écoles d’Ingénieurs du Maroc » a-t-il rappelé. Aussi a-t-il relevé les défis et les enjeux Les défis et enjeux qui attendent la Côte d’Ivoire en matière d’employabilité des jeunes diplômés sont d’ordre conjoncturels et de la durée.
Ahmed Diomandé, directeur de cabinet adjoint au ministère du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, a indiqué que ces quatre incubateurs qui seront mis en place à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké et San Pedro doit offrir véritablement aux jeunes ivoiriens, l’opportunité d’avoir dans un cadre idéal, l’encadrement nécessaire pour réaliser le début de leur rêve.
Commentaires


Comment